Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Certains fans de Breitling ou d‘Omega sourient simplement au nombre de surnoms que l’on se doit de connaître en tant qu’amateur de Rolex. Avec certaines séries comme la Daytona ou la GMT-Master II, ils se sont déjà ritualisés à tel point que chaque nouveau modèle reçoit un nom non officiel quand il est lancé. Cela permet aux fans de communiquer activement avec une marque et d’influencer son profil. Dans une industrie qui peut souvent sembler très isolée de l’extérieur, les surnoms sont un moyen pour les fans de faire entendre leur voix. Rolex n’a jamais donné de surnoms, mais les a développés organiquement au fil des ans.


Qu’y a-t-il derrière un nom ?

Mais les surnoms ont des fonctions plus importantes que de simplement amuser les fans : Ils montrent que les séries Rolex ne sont pas traitées comme des modèles, mais qu’elles évoluent au fil du temps. Ils expérimentent des combinaisons de formes et de couleurs ou expérimentent des améliorations techniques qui mènent à des innovations. C’est pourquoi de nombreux modèles énumérés ci-dessous ne sont pas seulement de simples montres, que les fans adorent, mais également des chefs-d’œuvre de l’ingénierie qui sont encore incontestés aujourd’hui.


Une Rolex Daytona sur un fond noir et rougeROLEX DAYTONA 6265


Avec le GMT Master, la lunette fait la différence


Nom de série Référence Période de temps Surnom Caractéristique
GMT-Master II 116710BLNR Depuis 2013 Batman Lunette bleu-noir
GMT-Master II 16710 1988 – 2007 Coke Lunette noir-rouge
GMT-Master
GMT-Master II
1675
126710BLRO
1960 – 1979
ab 2018
Pepsi Lunette bleu-rouge
GMT-Master II 126711CHNR Depuis 2018 Root Beer
Dirty Harry
Lunette marron-noir
GMT-Master II 16713 1989 – 2007 Eye of the Tiger Lunette marron + cadran,
aiguilles et index vert clair
Submariner 16610LV 2003 – 2010 Kermit Lunette verte, cadran noir
Submariner 116610LV Depuis 2010 Hulk Lunette et cadran verts
Submariner 1680 1966 – 1981 Single Red Première Submariner avec date,
nom de série sporadiquement en rouge
Submariner Date 116619LB Depuis 2008 Schtroumpf lunette et cadran bleus
Sea-Dweller 1655 1967 – 1977 Double Red
Sea-Dweller
„Submariner 200“ et „Sea Dweller“ sont en rouge
Sea-Dweller 1655 1967 – 1977 Great White Toutes les polices en blanc et „Submariner 200“ sont manquantes
Daytona 6241 Les années 60 John Player Special Cadran doré avec totalisateurs noirs
Daytona 116598RBOW 2012 Rainbow Lunette équipée de diamants formant un arc-en-ciel
Daytona 116598SACO 2004 Leopard Cadran avec motif léopard
lunette avec 36 saphirs jaunes
Daytona 116506 Depuis 2013 Platona Daytona en Platinum
Explorer II 216570 Depuis 2011 Polar cadran blanc, aiguille orange 24 heures

 

Les grande majorité des surnoms font référence à un aspect coloré de la montre. Dans certaines séries, comme le GMT-Master et le GMT-Master II, cela ne s’applique qu’à la lunette. Que ce soit „Batman„, „Coke“ ou „Pepsi“ – les noms et les combinaisons de couleurs sont pour la plupart explicites. Un point important est le fait que la matériau de la lunette est désormais différent, puisqu’elle a également obtenu une mise à jour en passant de l’aluminium au Cerachrom avec le changement de GMT-Master à GMT-Master II. Les nouvelles lunettes Cerachrom sont plus durables et résistantes aux rayures que l’aluminium, mais les inserts souvent décolorés de la GMT-Master sont particulièrement intéressants pour les collectionneurs.

 

Green giants and cheeky frogs: Hulk and Kermit

Dans le cas de la Submariner, c’est souvent la combinaison de la lunette et du cadran. La „Kermit“ était avant tout une césure historique. Pour célébrer son 50e anniversaire, Rolex a lancé une nouvelle édition de Submariner… et lui donne une lunette verte. Mais chaque grenouille est connue pour cacher un prince et les fans ont rapidement commencé à aimer cette combinaison accrocheuse et l’ont d’ailleurs baptisée d’après la plus célèbre grenouille. Après que la „Kermit“ ait été si bien accepté, Rolex a poursuivi avec la „Hulk“, qui combine une lunette verte avec un cadran vert, mais qui rappelle aussi les géants verts de Stan Lee avec sa Maxicase.

 

Une Rolex placée sur un fond gris métaliséROLEX SUBMARINER 16610LV


Après le succès de Rolex avec le vert, la „Schtroumpf“ a été lancée dans la série Submariner avec une lunette bleue et un cadran bleu. La couleur standard du cadran Rolex est toutefois restée noir, de sorte que tous les modèles qui s’en distinguent se repèrent immédiatement. La „Polar„, par exemple, est la première Rolex Explorer II proposée avec un cadran blanc qui s’harmonise parfaitement avec l’aiguille des 24 heures colorée en orange.

 

Nom de série Référence Période de temps Surnom Caractéristique
GMT-Master II 16760 1983 – 1988 Fat Lady
Sophia Loren
a une hauteur de 6,3 mm plus grande que les modèles précédents
Datejust 116264 2000 – 2011 Thunderbird
Turn-O-Graph
Date avec lunette tournante,
Logo Thunderbird au milieu
Padellone 8171 Années 50 Padellone Triple calendrier avec phase de lune
Stelline 6062 Années 50 Stelline Triple calendrier avec phase de lune, indices en forme d’étoile
Bubbleback Entre autres : 3372 Années 30 Bubbleback fond bombé
Oyster Entre autres 5018 1940’s Bombay approches arrondies ;
bombè français est devenu Bombay

 

La forme est moins susceptible d’être la raison du surnom. La première GMT-Master II est connue sous le nom de „Fat Lady“ car elle est plus grande que ses prédécesseurs avec une hauteur de 6,3 mm. La nouvelle édition du „Turn-O-Graph“ ou „Thunderbird“ au début des années 2000 rappelle la première horloge fonctionnelle de Rolex. Avant même la Submariner et la GMT-Master, Rolex lançait en 1953 une Datejust à lunette tournante. C’est aussi la première montre proposée en Rolesor – un mélange breveté par Rolex d’acier et d’or. Il était également porté par l’escadron de voltige aérienne Thunderbird de l’U.S. Air Force, lui valant ainsi son deuxième surnom.

 

Des exotiques italiens : Padellone et Stelline

Lorsque les surnoms font référence à l’histoire d’une marque, il est logique que la plupart des expériences de forme aient lieu au cours des premières années de formation de la marque elle-même. A l’époque, Rolex expérimentait encore le design général en essayant des modèles qui étaient perçus comme des impasses mais qui sont aujourd’hui des objets de collection extrêmement précieux. Avec la „Padellone“ et la „Stelline„, par exemple, il existe deux modèles avec un triple calendrier et une phase de lune, une combinaison que Rolex ne répéterait plus jamais dans son style. „Padellone“ signifie „grande casserole“ en italien et fait référence au diamètre du boîtier de 38 mm, qui semblait gigantesque à l’époque. „Stelline“ signifie „petite étoile“ et désigne les index en forme d’étoile dont la montre était ornée.


Qu’il s’agisse d’un agent ou d’un président : Rolex les a tous atteint


Nom de série Référence Période de temps Surnom Caractéristique
Submariner 6538 1954 – 1959 James Bond portée par Sean Connery dans ses films Bond.
GMT-Master 6542 1954 – 1959 Pussy Galore portée par Honor Blackman dans „Goldfinger“
Daytona 6239 1963 – 1969 Paul Newman par Paul Newman,
cadran blanc avec totalisateurs noirs
Day-Date Entre autres : 1803 Depuis 1956 President portée par John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson, entre autres
Sea-Dweller 116600 2014 – 2017 James Cameron a soutenu James Cameron dans le Deepsea Challenge
Explorer II 1655 1971 – 1985 Steve McQueen
Freccione
Rolex a fait la promotion de cette montre avec Steve McQueen
Dato-Compax Entre autres : 4768 1947 – 1951 Jean-Claude Killy Rolex a publicité cette montre avec l’image du coureur de ski Jean-Claude Killy

 

Avec tant de succès, Rolex peut bien sûr se vanter de ses nombreux parrainages et soutiens qui démontrent l’influence de la culture pop de la marque. Aucune franchise ne le fait plus explicitement que James Bond. Le modèle dédié à l’Agent 007 est la Submariner 6536, souvent portée par Sean Connery en particulier. La GMT-Master avec la Réf. 6542 et Pepsi lunette est principalement connue sous le nom de „Pussy Galore“ car elle a été portée par la Bond-Girl du même nom dans Goldfinger.

 

Une Rolex avec une lunette décoloréeROLEX GMT-MASTER II 16710


Dans le cas de la Day-Date, il y a même une série entière connue sous le nom de „President“, comme elle était portée par John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson. Plusieurs modèles sont également directement associés à des personnalités connues telles que James Cameron, Steve McQueen ou Paul Newman.