Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com
Montre Rolex Oyster Precision Vintage avec bracelet en cuir brun posé sur du papier blanc

Rolex et ses jalons dans l’histoire de l’Horlogerie


La maison horlogère suisse Rolex n’est pas seulement leader sur le marché de l’horlogerie de luxe, elle joue également un rôle primordial dans l’histoire de la montre. Pendant plus de 100 ans, elle a révolutionné le monde de la montre-bracelet, et ce, à maintes reprises. Des innovations légendaires, des performances de pointe impressionnantes et des records du monde sensationnels sont étroitement liés à l’entreprise. En effet, les montres Rolex n’ont jamais été uniquement un accessoire de mode ou un symbole de statut, mais également une pièce de haute technologie.


 La Rolex Oyster 6246 couchée sur le magazine Rolex


Rolex a posé le premier jalon en 1926 avec le développement de la première montre-bracelet étanche. Elle a été présentée avec le „boîtier Oyster“, qui a également ouvert la voie à toutes les autres montres de plongée de la marque. La Rolex Oyster est devenue célèbre dans la tentative de record du monde de Mercedes Gleitze en 1927 : en tant que femme, elle a été la première à essayer de traverser la Manche à la nage – et a échoué juste après 15 heures et 15 minutes en raison des conditions météorologiques difficiles. La Rolex sur son poignet a survécu sans dommage.


La deuxième innovation révolutionnaire de l’entreprise à suivi rapidement la première : avec la Oyster Perpetual, Rolex a créé le premier mouvement automatique sur le marché horloger en 1931. Grâce à un mécanisme de remontage automatique, le nouveau mouvement Rolex se remonte tout en s’usant. D’autres fabricants de montres ont rapidement adapté cette innovation révolutionnaire et aujourd’hui, aucun mouvement automatique ne peut rivaliser ce développement de la part de Rolex. Cette montre fait également partie d’un record du monde : Les pilotes de la première expédition aérienne au-dessus de l’Everest, qui a eu lieu deux ans plus tard après l’apparition de la montre en elle même, étaient équipés de cette dernière.

Ayant fait ses preuves, l’Oyster Perpetual est en mission sur l’Everest, vingt ans plus tard,. En 1953, Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay ont gravi la plus haute montagne du monde avec la montre-bracelet pratique. Le succès des deux expéditions Rolex dédia alors un nouveau modèle : l‘Oyster Perpetual Explorer.


Détail d'un cadran et d'un boîtier Rolex Submariner Ref. 116613BKSO avec fond noir


Dans les années 1950, Rolex a révolutionné plusieurs domaines de la science et de la technologie. En 1953, la marque de luxe a établi une innovation sensationnelle dans le monde des montres-bracelets destinées aux plongeurs : la Submariner a résisté jusqu’à 100 m de profondeur et est rapidement devenue l’une des séries Rolex les plus populaires. Bien qu’elle soit probablement rarement utilisé aujourd’hui pour la plongée, elle résiste aujourd’hui à des profondeurs allant jusqu’à 300 m.

Mais Rolex n’a pas créé des montres uniquement pour l’océan et ses profondeurs. En effet, ses montres de luxes sont également présentes dans les airs : La GMT-Master permet par exemple de suivre deux fuseaux horaires en même temps. Commandée par la compagnie aérienne PanAmerican Airlines pour leur équipage, elle est rapidement devenue la montre préférée des jet-setters et de ceux qui voulaient partager, au moins symboliquement, le mythe de l’aviation.


Rolex Sea-Dweller Deepsea D-Blue 116660 James Cameron Edition couché sur un rabat de film


Enfin, Rolex a battu le record des innovations de la décennie en 1956 avec une montre destinée à la science : la Milgauss peut résister à des champs magnétiques allant jusqu’à 1 000 Gauss. Cet effet est obtenu grâce à une cage en fer. Environs 50 ans plus tard, Rolex développa la spirale Parachrom, qui, grâce à son acier paramagnétique, est totalement immunisée contre les champs magnétiques et peut résister à des chocs jusqu’à dix fois plus élevés que les ressorts hélicoïdaux classiques.


Par la suite, d’autres innovations révolutionnaires ont été présentées par Rolex, en particulier dans le domaine de la plongée sous-marine. En 1967, l‘Oyster Perpetual Sea-Dweller présentée était d’ores et déjà étanche jusqu’à une profondeur de 610 m. Le boîtier de cette montre de plongée était équipé d’une soupape d’échappement à hélium, qui permet l’échappement de l’hélium contenu dans le mélange gazeux utilisé par les plongeurs, sans que la montre soit endommagée. En 1978, la SeaDweller 4000 a été lancé – une montre d’une étanchéité pouvant atteindre 1 220 m. La relation entre Rolex et la plongée sous-marine a été couronnée par un voyage record au point le plus profond de la terre, la fosse de Mariana. James Cameron, surtout connu pour ses films Avatar et Titanic, a fait son premier voyage de plongée en solitaire en 2012 à cette profondeur inimaginable – avec le Deepsea Challenger, qui est sensationnellement étanche jusqu’à 12 000 m.


Cosmographe Rolex Daytona 116500LN posé sur une surface réfléchissante