Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

En seulement quelques clics sur Internet, vous pouvez trouver de fausses montres Rolex àdes prix extrêmement bas. Les contrefaçons de la marque de luxe suisse ont ouvert la voie à une toute nouvelle industrie. Les contrefaçons étant de plus en plus nombreuses, nous souhaitons vous faire part ici de quelques indices qui vous permettront de distinguer une Rolex originale d’une contrefaçon.



Comment différencier une Rolex originale d’une contrefaçon ?


Il suffit de quelques clics pour se rendre sur le site Internet d’un grossiste en ligne et y trouver de fausses montres de luxe. Comme pour beaucoup d’autres choses dans la vie, l’offre et la demande sont la cause de tous les maux lorsqu’il s’agit de fausses Rolex. Une Rolex est considérée comme le symbole de statut social et incarne la réussite. Beaucoup aimeraient donc réaliser le rêve de posséder une telle montre de luxe, mais n’en ont souvent pas les moyens. Les imitations bon marché sont donc très utiles pour certaines personnes. Pour cette raison, il y a plus de fausses montres Rolex en circulation aujourd’hui que toutes les autres marques de montres réunies. 

En France, vous pouvez acheter de telles contrefaçons sans aucun problème. Cependant, la revente d’une contrefaçon est une infraction pénale! Beaucoup oublient également que, dans la plupart des cas, la production de ces montres de qualité inférieure ne se fait pas dans des conditions de travail équitables et fait souvent appel au travail des enfants. Voici donc un petit appel à tous ceux qui veulent sciemment acheter une fausse montre de luxe : Ne le faites pas ! Avec une copie bien réalisée, vous pouvez probablement tromper la plupart des gens autour de vous, mais bien évidemment pas vous-même. En outre, la différence de prix sera rapidement visible au niveau de la qualité. Vous ne pourrez donc certainement pas profiter d’un tel modèle pendant longtemps.


Une Rolex Submariner 116610LN originale à côté d'une fausse montre Submariner
ROLEX SUBMARINER 116610LN


Mais même si vous souhaitez réellement acheter une Rolex originale et que vous décidez de l’acheter à un particulier et sans aucune garantie, dans le pire des cas, vous pourrez toujours la revendre, si elle s’avère être un faux. Voici donc neuf points sur lesquels vous pouvez vous reposer pour vérifier l’authenticité de la Rolex qui vous est proposée (au moins en partie). 


1er point : d’abord le vendeur, ensuite la montre

Le moyen le plus simple d’éviter le risque de dépenser beaucoup d’argent pour un faux est d’acheter chez un concessionnaire ou un bijoutier en qui vous avez confiance. Il est préférable d’éviter l’achat à un particulier ou de rencontrer le vendeur chez un bijoutier de votre choix pour faire contrôler l’authenticité de la montre directement sur place. Lorsque vous achetez en ligne, veillez à vérifier l’intégrité du vendeur. Chez un vendeur de confiance comme Watchmaster, l’authenticité des montres proposées est contrôlée et certifiée par nos maîtres horlogers avant la mise en vente. 


2e point : une Rolex est « parfaite »

Rolex est le fleuron de l’industrie horlogère de luxe. La marque à la couronne a également plus que mérité cette réputation, car les garde-temps fabriqués par Rolex sont tout simplement parfaits dans les moindres détails. Il n’y a pas de bords désagréables au toucher, pas de lettres floues sur le cadran et certainement pas d’index qui tombent. Examinez donc la montre très méticuleusement. Si un élément d’une Rolex n’est pas parfaitement fini jusque dans les moindres détails, soyez prudent. Bien évidemment, c’est plus difficile avec les signes extérieurs d’utilisation sur le boîtier, que les modèles plus anciens peuvent certainement montrer et qui ne sont donc pas immédiatement des signes d’une contrefaçon.


3e point : le toucher et le poids

Souvent, les Rolex contrefaites sont démasquées dès la première fois que vous les essayez. Les mouvements bon marché et les matériaux de qualité inférieure ne peuvent pas peser le même poids qu’une vraie Rolex et donnent tout simplement l’impression d’être bon marché. Ils peuvent même se secouer et vaciller. De plus, les interstices sont mal réalisés et, dans l’ensemble, la montre ne semble pas authentique. Il faut savoir que toutes les montres qui affichent le poids adéquat ne sont pas automatiquement des originaux, car du plomb peut être ajouté dans le mouvement. En revanche, une montre dont le poids semble trop faible n’est certainement pas authentique.


4e point : la loupe de date

Lorsqu’un modèle Rolex est équipé d’une loupe de date, celle-ci grossit le chiffre situé en dessous de 2,5 fois, ni plus ni moins. En outre, le numéro est très net et présente des lignes claires et précises sur les bords. Si ce n’est pas le cas, vous êtes très certainement en présence d’un faux.


Cadran bleu d'une Rolex Datejust II 116300 avec loupe de date
ROLEX DATEJUST II 116300


5e point : une Rolex ne fait pas tic-tac

L’un des meilleurs indicateurs pour identifier un faux est le son du garde-temps. Tenez la Rolex à votre oreille et écoutez. Si vous pouvez entendre le tic-tac classique d’une montre-bracelet, il s’agit d’une fausse Rolex. La trotteuse d’une montre Rolex de luxe se déplace de manière fluide sur le cadran et ne présente pas le tic-tac classique d’une trotteuse sautante.


6e point : le calibre automatique

À l’exception de très vieux garde-temps et de certains modèles Oysterquartz, chaque Rolex possède un calibre à remontage automatique. Rolex a développé les mouvements automatiques dans les années 1930, c’est pourquoi de nombreuses collections de la marque ont été équipées d’un tel entraînement peu après. Ainsi, si quelqu’un vous propose une Rolex Daytona avec une pile neuve, continuez votre recherche sans hésitation. 


7e point : le prix d’une Rolex

La triste vérité est qu’une Rolex se situe dans le egment de prix supérieur des montres de luxe et n’est donc pas bon marché. La qualité a son prix et cela ne changera pas. Même les modèles Rolex d’occasion présentant des signes d’usure importants ne sont disponibles qu’à partir de plusieurs milliers d’euros. Ainsi, si vous trouvez une offre particulièrement intéressante sur une Rolex qui semble trop belle pour être vraie, c’est probablement le cas. Une Rolex originale ne coûte jamais « seulement » quelques centaines d’euros – et certainement pas un modèle recherché ou neuf. 


8e point : le numéro de série

Le numéro de série d’une Rolex permet d’identifier chaque modèle individuel. Sur les modèles Rolex plus anciens, cette information est gravée sur le côté extérieur du boîtier. Il faut donc retirer le bracelet pour la vérifier. Sur les modèles plus récents, cependant, le numéro de série est situé sur le réhaut, qui est l’anneau intérieur de la lunette, à 6 h. Vous pouvez effectuer un simple contrôle d’authenticité sans même vous adresser au concessionnaire : si le numéro de série est gravé de manière floue ou même totalement introuvable, laissez tomber. 


Numéro de série sur la bague intérieure de la lunette d'une Rolex Submariner 116613LN
ROLEX SUBMARINER 116613LN


9e point : l’intérieur d’une Rolex

Habituellement, les horlogers sont presque les seuls à observer cette partie de la montre, c’est-à-dire le mouvement. Cependant, cela révèle toujours s’il s’agit d’un original ou d’une copie. Bien que les très bonnes copies présentent également une certaine étanchéité et un calibre automatique, même les contrefacteurs les plus talentueux ne peuvent s’approcher de la qualité des mouvements Rolex. Cependant, si le mouvement est visible à travers un fond en verre saphir, il s’agit sans aucun doute d’un faux, car Rolex ne propose tout simplement pas de modèles avec un fond visible. Dans la plupart des cas, cependant, il reste essentiel de faire contrôler le mouvement par un bijoutier ou un horloger expérimenté.



Prudence en cas d’achat de montre à un particulier


En conclusion, on ne peut que le répéter avec insistance : les faux sont de mieux en mieux et ne peuvent souvent être distingués des originaux qu’en ouvrant le boîtier, même pour les experts. Ne donnez aucune chance aux contrefacteurs et aux revendeurs de contrefaçons et adressez-vous exclusivement à des bijoutiers de confiance ou à des plateformes de vente sécurisées telles que Watchmaster. Si vous voulez essayer d'acheter à titre privé, utilisez ce guide ou notre guide général pour repérer les vraies et les fausses montres.