Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

James Bond et ses montres


À la fois élégant, poli et charmant mais aussi froid, manipulateur et séducteur. Des traits de caractère que personne ne combine mieux que Bond…James Bond. Peut-être que personne n’est à sa hauteur, mais si l’on est attentif, nous retrouverons ces caractéristiques chez les montres du héros. Il aime les montres, et elles le représentent.

Mais reprenons depuis le début. Tout a commencé par un homme nommé Ian Fleming. L’écrivain et créateur de l’agent secret le plus célèbre du monde adorait porter sa Rolex Explorer. C’est ainsi qu’a commencé le lien étroit entre 007 et les montres.


Gros plan OMEGA Seamaster 300 M 2226.80.00
OMEGA SEAMASTER 300 M 2226.80.00


Dans le numéro 11, Au service secret de Sa Majesté, Fleming décrit en détail une Rolex Oyster Perpetual avec un bracelet en métal que le jeune Bond voit devant lui au milieu de la nuit.

Dans les films suivants, James reste fidèle à la marque. En 1962, est sorti le premier film sur grand écran avec le héros bourreau des cœurs, James Bond 007 contre Dr No. Il est incarné par Sean Connery. On peut y voir une Rolex Submariner à son poignet. C’est également le cas dans les films suivants de 1963 et 1964 tel que Bons baisers de Russie et Goldfinger. Par ailleurs, dans ce dernier film, Bond n’a pas l’exclusivité des Rolex. En effet, la Bondgirl Pussy Galore apparaît avec une Rolex. En tant que pilote personnel du méchant Goldfinger, elle porte une Rolex GMT Master avec la célèbre lunette Pepsi (Ref. 6542).

En 1965, une autre montre de James Bond fait son apparition dans Opération Tonnerre, appelons-la „spéciale“. C’est la première fois qu’est introduit le personnage Q dans un film, la montre spéciale est conçue à partir d’une Breitling et dispose dans le film d’un indicateur de contamination intégré.

Dans le film On ne vit que deux fois de 1967, Sean Connery porte probablement une montre de sa collection privée et elle ne joue aucun rôle crucial dans l’intrigue du film.

En 1969, à la surprise de tout le monde, Sean Connery est remplacé dans Au service secret de Sa Majesté par l’Australien George Lazenby. L’acteur porte à nouveau des Rolex: une Submariner et une Chronograph.

L’australien n’a interprété qu’une fois le rôle de l’agent secret. En 1971, le favori du public, Sean Connery, revient jouer le rôle de Bond dans Les diamants sont éternels et une fois de plus, il porte sa montre personnelle pendant le film. Cependant, nous ne pouvons la voir qu’une seule fois et elle n’est malheureusement pas clairement identifiée.

Dans le film de 1973, Vivre et laisser mourir, Q intègre un gadget vraiment ingénieux dans la montre du héros. En effet, elle possède non seulement un aimant pour faire dévier les balles, mais également une scie circulaire. Bond peut alors se libérer de ses chaînes et se sortir de nouveau des situations dangereuses. Comme dans le film précédent, la montre n’est pas clairement identifiable. Mais on peut voir apparaître Rolex dans le générique. Nous pouvons donc en conclure qu’il s’agit d’un modèle Swiss Made.

Dans les films suivants L’Espion qui m’aimait, Moonraker, Rien que pour vos yeux, Octopussy et Dangereusement vôtre, l’agent secret de MI6 porte diverses montres de différents fabricants tels que Rolex et Seiko. Cependant, elles sont toutes passées par les mains de Q qui leur a ajouté divers gadgets techniques qui, aujourd’hui, continuent d’inspirer les jeunes et moins jeunes.

En 1987, l’agent double zéro sept a été vu pour la première et unique fois avec une TAG Heuer dans Tuer n’est pas jouer. En 1989, c’est l’acteur Timothy Dalton qui interprète le rôle de James Bond et il porte la fameuse Rolex Submariner.


Fermoir de la montre OMEGA SEAMASTER 300 M 2226.80.00 - 007
OMEGA SEAMASTER 300 M 2226.80.00


Comment 007 est passé à Omega ?


En 1995, les fans font la queue devant les cinémas. Le prochain film GoldenEye était attendu avec impatience. Avec Pierce Brosnan dans le rôle de James Bond, le succès fut énorme.

C’est Lindy Hemming, créatrice de costumes primée aux Oscars, qui a choisi la nouvelle montre de l’agent secret. Elle a déclaré: „J’ai pensé que le commandant Bond, un marin, un plongeur et un gentleman discret, se devait de porter la Seamaster avec un cadran bleu”. Ainsi, elle a contribué de manière significative à une nouvelle ère. Désormais Bond porte une Omega dans chaque film.

Bricolée par l’inventeur Q, la montre dispose d’un laser intégré qui permet à Bond de s’échapper d’un train blindé. L‘Omega Seamaster Diver (Ref. 2541.80.00) comprend également un détonateur à distance de bombes dans le film.

Grâce à son détonateur intégré, l‘Omega Seamaster sauve la vie du bourreau des coeurs dans Demain ne meurt jamais (1997).

Dans Le monde ne suffit pas (1999) et Meurs un autre jour (2002), il porte la même montre mais avec des caractéristiques différentes. Comme toute invention de Q, elle ne revient pas souvent au quartier général de Londres.

Enfoui dans une avalanche, le héros de Le monde ne suffit pas se réjouit que le grand Q ait placé un treuil à l’intérieur de l‘Omega Seamaster Professional. En appuyant sur un bouton, la couronne se transforme en grappin et pivote dans la direction du manteau neigeux. Une fois une attache trouvée, la lunette se remonte, le câble métallique s’enroule et tire l’agent hors de sa mauvaise situation.

Le laser placé dans la couronne fait sa deuxième apparition dans Meurs un autre jour et, grâce à l’inventeur de génie, la montre est équipée d’un détonateur à distance au lieu de la valve à hélium.

De tels gadgets fascinent le public. Les idées parfois ingénieuses ou parfois absurdes font partie des films tout comme le sont les Bond Girls.


Omega Seamaster 300 M 007 - écriture
OMEGA SEAMASTER 300 M 2226.80.00


Un agent au coeur de glace


Le nouveau James Bond alias Daniel Craig, dans Casino Royale (2006) apporte un grand changement. Nous découvrons un tueur beaucoup plus dur et sans compromis, il semble presque impossible d’atteindre son cœur – mais Vesper Lynd lui apprend à être meilleur. Un film plein d’avant-premières: deux nouvelles montres à côté d’un nouvel acteur. Le premier quart du film montre une Omega Planet Ocean 600M (Ref 2900.50.91), mais elle laisse la place à l‘Omega Seamaster Diver 300M (Ref. 2220.80.00) pendant le reste du film. Les deux montres sont équipées d’un échappement coaxial et d’une soupape de sortie d’hélium et, comme l’acteur principal, elles sont impressionnantes.

Juste à temps pour le lancement du film, Omega a tenu à lancer une édition limitée des deux montres. Au bout de la trotteuse, les deux modèles portent le logo 007, ainsi que sur le fond du boîtier et le fermoir.

Avec le film Quantum of Solace, pour la première fois depuis GoldenEye, on ne voit plus la Seamaster bleue. L’Omega Seamaster Planet Ocean noire a été spécialement sélectionnée pour symboliser le deuil de Vesper. Dans le film, l’agent Bond cherche à se venger et retrouve Dominic Greene dans sa forteresse privée au milieu du désert.

Pour cette occasion, Omega lance une fois encore un modèle en édition limitée: la pièce de collection Omega Seamaster Diver 300M James Bond 007. La montre dispose d’un échappement coaxial de 41 mm et affiche le logo 007 au bout de la trotteuse ainsi que le titre du film sur son cadran noir.

À l’occasion du 50ème anniversaire des films James Bond en 2012, Omega a sorti une édition spéciale de la Seamaster de 11 007 pièces en édition limitée appelée Omega Classic Seamaster Professional Co-Axial 300M. Le modèle mesure également 41mm de diamètre et fonctionne avec le calibre automatique 2507 certifié COSC. En plus du logo bien connu de l’agent secret sur le cadran, le fond de la montre attire l’oeil car le renforcement circulaire du rotor est visible. Le rotor partage des similitudes importantes avec le célèbre canon de pistolet de l’intro du film. En effet, ils ont tous les deux un fond en relief. Un véritable chef-d’œuvre!

La même année, Daniel Craig interprète à nouveau le célèbre espion dans le film Skyfall. Dans ce film d’action, Bond peut toujours compter sur son Omega Seamaster Planet Ocean 600M (Ref. 232.30.42.21.01.001) et pour la première fois sur une Omega Seamaster Aqua Terra 150M (Ref. 231.10.39.21.03.001), plus élégante.

Une fois encore, Omega présente un modèle en édition limitée de la Planet Ocean pour ce film. Au lieu de l’indice en forme de bâton situé à sept heures se trouve le logo 007, ainsi que sur le fermoir en acier inoxydable du bracelet. Le modèle fonctionne avec le calibre 8507 certifié COSC. De plus, le fond de son boîtier en verre saphir offre une excellente vue sur le rotor, gravé avec le titre du film.


Omega Seamaster Aqua Terra 150 M 231.10.42.21.03.004
OMEGA SEAMASTER AQUA TERRA 150 M 231.10.42.21.03.004


Par ailleurs, la Planet Ocean utilisée sur le tournage du film a ensuite été mis aux enchères et vendue pour un peu moins de 195 000 €. Le prix est justifié par les matériaux utilisés sur la pièce d’horlogerie – entièrement conçue en titane. C’est donc une montre unique dans la mesure où Omega propose le modèle uniquement en acier inoxydable.

Dans le dernier film de la saga, Spectre (2015), l’ex-commandant de la marine porte encore une Seamaster. Au moins deux des montres de la maison d’horlogerie peuvent être vues dans le film. L’Omega Seamaster 300 Spectre Limited Edition avec sa trotteuse en acier en forme de sucette et un bracelet NATO (Réf. 233.32.41.21.01.001). Le design de cette montre avec ses aiguilles et son cadran accrocheur est un hommage à la première Omega Seamaster 300 datant de 1957. Bond porte également l‘Omega Seamaster Aqua Terra 150M (Réf. 231.10.42.21.03.003). Une montre impressionnante, qui rappelle le passé dans la marine du commandant avec son cadran bleu.

D’autre part, la Spectre Limited Edition est également un cadeau d’anniversaire symbolique: les montres James Bond Omega sont sur le marché depuis 20 ans maintenant. Limitée à 7 007 pièces, cette montre se démarque surtout avec le bracelet en textile. La dernière fois que ce fut le cas c’était dans Goldfinger, Sean Connery portait un bracelet en nylon trois tons sur lequel était attachée une grande couronne Rolex.


Omega Seamaster James Bond
OMEGA SEAMASTER JAMES BOND „SPECTRE“ LTD. 233.32.41.21.01.001


Que nous réserve le futur?


Pendant que nous attendions la sortie du 25ème film relatant les aventures de James Bond, Omega a dévoilé en 2017 l’édition limitée de l’Omega Seamaster Diver 300 ‚Commander’s Watch‘. Elle s’inspire de l’époque où Bond n’avait pas encore rejoint le MI6 et se trouvait dans la Royal Navy. Cette montre aux tons de blanc, de bleu et de blanc reprend les couleurs du drapeau de la marine britannique. Bien que la montre ne soit présente dans aucun film Bond, elle reflète tout de même sa nature cosmopolite et d’homme au service de la nation. À l’intérieur se trouve le calibre de fabrication certifié 2507.

Un homme comme James Bond, attirant les femmes, cool et détendu dans toutes les situations, a besoin de la montre idéale. Après de nombreuses années en possession de différents modèles de plusieurs maisons horlogères renommées, l’espion semble avoir trouvé la bonne : Omega. Depuis GoldenEye, il est accompagné par la Seamaster. Une combinaison parfaite car 007 et ses Omega sont tous les deux prisés pour leur sens de la mode et admiré pour leurs aventures et fiabilité. A l’avenir, nous pouvons nous attendre à revoir des montres Omega au poignet du héros.