Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Vous souhaitez acheter un nouveau garde-temps. Vous connaissez votre gamme de prix et avez peut-être déjà une marque en tête. Et puis vous parcourez notre boutique en ligne et un bijou après l’autre brille à vos yeux : des montres de luxe de seconde main dans toutes les formes et couleurs imaginables et des matériaux qui sont de robustes à précieux. Mais un détail ressort particulièrement : Les cadrans. Ils sont la signature d’une montre. Comme le visage chez l’humain, le design du cadran en dit long sur ce qui se cache derrière la montre et sa marque. Quels matériaux ont été utilisés? Combien de temps a été consacré aux finitions? Nous aimerions vous présenter quelques-uns des matériaux et des méthodes de conception utilisés dans la production des cadrans.

Comment le cadran prend forme?

Le temps, ou plutôt la course du soleil, a été mesurée par les humains depuis l’époque de l’Egypte Ancienne. À cette époque, on utilisait des baguettes et des marquages gravés pour suivre le mouvement du soleil. Ce n’est qu’au XIVe siècle, avec le développement de la montre mécanique, que les garde-temps ont reçu un visage. Cependant, le design du cadran avait un rôle secondaire à ce moment. Tout ce qui était indiqué étaient les heures ainsi que les quarts d’heure. Au XVIe siècle, avec le développement du pendule comme régulateur pour les montres, les horloges sont devenues plus précises et les minutes pouvaient désormais être affichées sur le cadran. L‘époque baroque, qui s’étend de la fin du XVIe siècle à la fin du XVIIIe siècle, a également été le premier temps fort de la décoration artistique du cadran.

Matériaux et conceptions des cadrans

Une caractéristique exceptionnelle de l’horlogerie est la volonté constante d’innover de la part des horlogers. De nouveaux matériaux sont constamment mis au point ou de nouvelles combinaisons qui ne sont pas normalement associées aux garde-temps sont explorées. Ces avancées ont également un impacte sur les matériaux et designs des cadrans. Aujourd’hui, vous pouvez acheter des montres de luxe dans presque toutes les formes et tous les designs imaginables : qu’il s’agisse d’une montre en bois, d’une surface entièrement faite de diamants ou même de cadrans météoritiques. Par conséquent, il est compréhensible que des artisans tels que Patek Philippe, Vacheron Constantin, Breguet et Nomos Glashütte ne se contentent tout simplement pas de n’importe quel cadran. Les entreprises mentionnées ci-dessous se caractérisent par le fait qu’elles cultivent des formes particulières d’artisanat qui, autrement, auraient pu disparaître. Dans les ateliers, des experts et des maîtres de l’émaillage, du guillochage et du staffage (décorations secondaires qui ornent et mettent en valeur les éléments principaux d’une pièce d’art) conçoivent l’aspect de la montre selon des méthodes séculaires et le transmettent à la génération suivante.

Protection et décoration : l’Émail

L’émaillage est un procédé dans lequel un revêtement d‘oxyde inorganique adhère à une surface métallique ou en verre. Les objets émaillés ont l’avantage d’être résistants résistant à la rouille, aux acides et à la chaleur. De plus, des décorations et des couleurs peuvent être appliquées sur la surface qui ne s’estompent pas. La préparation de la surface, qui doit-être parfaitement propre, est particulièrement fastidieuse. Le mélange d’émail composé de quartz, de feldspath, de soude et de particules de verre coloré est appliqué sur ces derniers, puis cuit à plus de 800 degrés. Plus on applique de couleurs, plus le processus de cuisson doit être répété. Le défi est de savoir à l’avance comment les couleurs se comporteront après la cuisson.

L’art de la gravure: Guilloche

La guilloche est un motif fait à la machine ou à la main, composé d’un certain nombre de lignes. Les lignes individuelles forment des ellipses ou des cercles. Les motifs élaborés ont été gravés sur des plaques d’impression pour protéger les cartes d’identité, les documents et les billets de banque de la contrefaçon. Cependant, les fabricants de bijoux et d’horlogerie ont également eu recours à cette technique et ont décoré leurs produits de motifs uniques et artistiques. Les œuvres de Carl Peter Fabergé et d’Abraham Louis Breguet méritent une mention particulière de cette tradition. La décoration d’un seul cadran peut prendre de quelques heures à plusieurs jours et requiert d’extraordianaire compétences, de la concentration ainsi que de la patience. L’art du guillochage n’est donc pratiqué que par quelques manufactures horlogères de luxe.

 
Montre Hublot Big Bang avec un arrière-plan foncéHUBLOT BIG BANG 365.PM.1780.LR
 

Les horlogers ne sont pas seulement les gardiens de la tradition, mais souvent aussi des laboratoires alchimiques. Cela conduit sans cesse au développement de nouveaux alliages et matériaux qui rendent les montres plus robustes et/ou plus légères. Un pionnier dans ce domaine est l‘horloger Hublot. Par exemple, après avoir développé le „Magic Gold“ résistant aux rayures utilisé dans la Big Bang Hublot, l’entreprise a présentée le Firmament Tourbillon Fusion Classique en 2014. La particularité de cette montre en édition limitée est un cadran en osmium. Ce n’est qu’en 2013 qu’il a été possible pour la première fois de cristalliser ce métal dur et extrêmement dense pour pouvoir l’utiliser dans la production de montres et de bijoux. L’osmium est un métal du platine et a d’abord été utilisé comme matériau pour les filaments des ampoules électriques. La combinaison des deux éléments osmium et Wolfram (en allemand pour tungstène) a d’ailleurs conduit à l’appellation „Osram“, un fabricant de lampes et de systèmes d’éclairage.

Pas de ce Monde: Matériaux provenant de l’espace extra-atmosphérique

Quel matériau pourrait être plus extravagant qu’un des métaux les plus rares ? Un qui ne se trouve pas sur Terre: la météorite. Rolex et Omega ont déjà commercialisé des modèles de montres contenant des parties de météorite avec le cadran Rolex Daytona Meteorite Dial et l‘Omega Speedmaster Moonwatch Grey Side Of The Moon. Les montres en météorite ont un cadran d’une conception qui n’est pas de cette terre. C’est le motif de Widmanstätten, aussi appelé structures de Thomson. Cette structure unique devient visible lorsque les météorites ferrifères sont broyées puis traitées à l’acide nitrique. Le motif, qui rappelle de loin des images expressionnistes abstraites, est le résultat de la résistance chimique distincte de la kamacite et de la taenite, deux types de fer et de minéraux contenant du nickel, respectivement, qui n’ont été trouvés jusqu’ici que dans des météorites. Les éditions de ces modèles sont évidemment toujours très limitées, ce qui rend l’investissement coûteux, mais rapporte une plus-value à long-terme. Une mention spéciale devrait-être faite ici aux montres de Romain Jerome. Les montres de ce fabricant sont équipées de calibres internes et raffinées avec des matériaux uniques. Par exemple, la Moon Dust est une montre faite de roche provenant de la Lune (poussière de Lune) et de parties des vaisseaux spatiaux Apollo XI et Soyouz ainsi que de parties des combinaisons spatiales de l’ISS. La conception du Moon Invader, en revanche, s’inspire des modules d’atterrissage des missions Apollo.
 
Montre Romain Jerome Moon Invader noitre avec un arrière-plan noirROMAIN JEROME MOON INVADER RJ.M.AU.IN.001.01
 

Jeux de lumière : Nacre de Perle

Retour sur Terre, à l’origine de la vie pour ainsi dire, nous arrivons à cette matière finale. La nacre est obtenue de la mer, ou plus précisément de la coquille des mollusques. Cette matière a été utilisée pendant plusieurs milliers d’années pour décorer des objets sacrés et récipients décoratifs. Sur le cadran de montres de luxe, elle donne un charme coloré et noble. La lumière réfléchie est irisée et s’illumine dans un large spectre de couleurs. La combinaison des couleurs d’un cadran en nacre peut être admirée parfaitement sur la Rolex Lady-Datejust (Ref. 178274) ou la Rolex Daytona Cosmograph (Ref. 116518).
 
Rolex Daytona Cosmographe 116518 avec un cadran en nacre sur un fond noirROLEX DAYTONA COSMOGRAPH 116518
 
La nacre est composée de carbonate de calcium et de substances organiques sécrétées par certains mollusques pour former leur coquille. La particularité de la nacre réside dans sa structure, que l’on peut imaginer comme la superposition d’innombrables petites assiettes. Chacune de ces couches permet à une partie de la lumière entrante de passer à travers et en même temps la reflète, de sorte que certaines parties des ondes lumineuses sont dissoutes. Cette structure offre des effets de couleur uniques lorsqu’elle est déplacée comme un cadran au poignet, par exemple. La nacre est très sensible aux rayures et peut se briser facilement pendant la production. La couche de nacre est souvent placée sur une base de laiton, d’argent ou d’or, puis soigneusement travaillée et décorée.