Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Il est considéré comme le concepteur de la montre-bracelet moderne et l’un des plus grands inventeurs de son temps : Abraham-Louis Breguet. Le génie semble également être inscrit dans les gènes, puisque Louis-François-Clement Breguet, son petit-fils et plus tard PDG de « Breguet et Fils », a été honoré pour ses travaux parmi 72scientifiques par une gravure sur la Tour Eiffel. Cependant, nous voudrions clarifier dans cet article quelles inventions peuvent être retracées jusqu’à l’ingénieux horloger neuchâtelois. Examinons donc quelques-unes des inventions pionnières de Breguet.



Abraham-Louis Breguet et ses inventions


Né le 10 janvier 1747 à Neuchâtel, en Suisse, Abraham-Louis Breguet a non seulement appris le métier d’horloger dans sa ville natale et dans le pittoresque Versailles, mais il a également étudié les mathématiques à Paris. À l’âge de 28 ans, il ouvre son premier atelier, jetant ainsi les bases de ses travaux à venir. Il a conçu des montres pour des personnalités telles que Marie-Antoinette, le tsar Nicolas, Napoléon, le duc d’Orléans et le roi d’Angleterre George IV. En 1810, il fabrique la première montre-bracelet du monde pour Caroline Bonaparte, la sœur de Napoléon. Ce n’est pas sans raison que Breguet est donc également l’un des horlogers les plus influents de tous les temps.


Montre Breguet Heritage 5480BR/12/996 avec boîtier en or rose et bracelet en crocodile brun
BREGUET HERITAGE 5480BR/12/996


Le premier jalon de Breguet dans l’histoire de l’horlogerie

Le premier des nombreux jalons de la carrière de Breguet est sans doute l’invention et la construction du premier mouvement à remontage automatique. En 1780, Breguet, alors âgé de 33 ans, a inventé le premier calibre avec des ressorts qui se remontent par une masse oscillante. L’idée était de créer une montre qui ne devait pas être remontée avec une clé ou à la main.

Cette montre, plus tard largement connue sous le nom de « montre perpétuelle », allait lancer une révolution mondiale. L’engouement pour ce type de montres de l’atelier Breguet s’est même propagé au sein de diverses familles royales, contribuant ainsi de manière significative à la renommée de la manufacture Breguet. Ce type de remontage est même devenu si populaire que Breguet aurait fabriqué et vendu au moins 60 de ces montres entre les années 1787 et 1823. En raison de l’absence d’archives des années1780 et 1787, on suppose que l’horloger a réalisé 20 à 30 autres pièces au cours de cette période.


L’évolution du spiral Breguet

Imaginez seulement à quel point les montres-bracelets seraient encombrantes et à quel point il serait ennuyeux que les oscillations du balancier soient effectuées par un pendule, comme c’est le cas des vieilles horloges. Difficile à imaginer, n’est-ce pas ? Pour contourner ce problème, le Néerlandais Christiaan Huygens ainventé un spiral plat qui assure les oscillations du balancier d’une manière beaucoup plus pratique grâce à son élasticité. Bien que ce ressort ait fondamentalement rempli sa fonction, il a laissé un ou deux souhaits insatisfaits.

Breguet a amélioré l’invention de son confrère en relevant la dernière spire de ressort et en réduisant la courbure. Le résultat a été un spiral concentrique extrêmement efficace, qui reste aujourd’hui l’un des composants les plus importants des montres de haute précision de tous les fabricants. Le spiral Breguet arendu la montre extrêmement précise et a également permis au balancier de s’user beaucoup plus lentement. Pour que les montres équipées d’un spiral Breguet fonctionnent également avec précision quelles que soient les variations de température, la manufacture a ajouté une bride de compensation bimétallique sophistiquée.


Mouvement d'une montre Breguet Classique 5177BR/29/9V6 avec spiral Breguet
BREGUET CLASSIQUE 5177BR/29/9V6


Breguet et la première montre-bracelet au monde

Le 8 juin 1810, Abraham-Louis Breguet reçoit une commande unique et inhabituelle à la place Vendôme. Caroline Murat, née Bonaparte et reine de Naples, a commandé une montre avec un mouvement à répétition sur un bracelet pour la remarquable somme de 5 000 francs.

L’ambitieux horloger, qui jouit désormais d’une excellente réputation, n’est que trop heureux de relever ce nouveau défi. Bien qu’il y ait peu d’informations sur les dimensions exactes et l’aspect final de la montre, les archives de la manufacture Breguet contiennent des descriptions détaillées de chaque étape de la production. Aujourd’hui, on suppose que la première montre-bracelet du monde était une montre extrêmement plate dans un boîtier ovale, selon les standards de l’époque, et dotée du mouvement à répétition souhaité ainsi que d’un bracelet en cheveux et fil d’or.

Malheureusement, les objets historiques tels que la voiture privée d’Ettore Bugatti ou la montre de Caroline Murat portant la désignation « n°2639 » ont tendance à disparaître mystérieusement et à ne jamais être retrouvés. Seul l’avenir nous dira si cette montre sera retrouvée ou si elle restera à jamais perdue.


Le tourbillon fait sensation dans l’industrie horlogère

Neuf ans avant le développement de la première montre-bracelet, Breguet a inventé quelque chose qui allait dépasser l’imagination de nombreux scientifiques et confrères de l’époque. Une petite construction mécanique devait être capable d’outrepasser complètement les lois de la gravité. Le 26juin 1801, le brevet pour le tourbillon a été accordé pour dix ans à Breguet à Paris sous le nom de « régulateur à tourbillon ».


Montre Harry Winston Ocean Tourbillon Bigdate 400/MMTBD45R avec boîtier en or rose et bracelet en cuir noir
HARRY WINSTON OCEAN TOURBILLON BIGDATE 400/MMTBD45R


Avec le tourbillon, la déviation en fonction de la position pouvait être compensée par les montres de poche qui étaient encore courantes à l’époque. Pour y parvenir, Breguet a monté l’échappement complet d’une montre dans une petite cage qui tournait sur son propre axe toutes les minutes, augmentant ainsi grandement la précision de la montre, même en position verticale ou inclinée – du moins en théorie, car au moment de la demande de brevet, le développement du tourbillon très complexe était loin d’être terminé ou même prêt à être mis en vente. Breguet a offert les deux premières montres à tourbillon, et ce n’est que quatre ans plus tard qu’apparaîtra la première montre à tourbillon destinée à la vente. À ce jour, ces témoignages de Haute Horlogerie sont l’apanage de la manufacture, les machines étant incapables d’effectuer un tel travail mécanique de précision.



La couronne (bien méritée)


Bien que les inventions précédentes soient toutes des réalisations brillantes, la prochaine invention appose littéralement une couronne sur les montres Breguet. Sept ans après la mort de Breguet, son fils Louis Antoine vend au comte Charles de L’Espine la première montre avec un système de remontage sans clé.

Dès lors, ce système novateur est généralement considéré comme la naissance de la couronne que l’on trouve encore aujourd’hui sur presque toutes les montres-bracelets. Cependant, le dispositif situé sur le bord extérieur du boîtier ne servait pas seulement au remontage manuel, mais aussi au réglage de l’heure. Après l’expiration du brevet, cette invention a été adoptée par tous les horlogers du monde comme système de remontage et il est aujourd’hui difficile d’imaginer nos montres-bracelets sans elle.


Cadran argenté avec aiguilles Breguet bleuies d'une montre Breguet Marine 8400SA/12/X40
BREGUET MARINE 8400SA/12/X40



Un vrai génie de la Haute Horlogerie


Quiconque pense que toutes les inventions suivantes sont issues de la maison Breguet aentièrement raison. Les développements suivants peuvent également être attribués à la société Breguet :

  • Chronographe : un moyen de mesurer le temps grâce à une fonction de chronomètre intégrée. Le chronographe est aujourd’hui l’un des types de montres les plus populaires dans le monde.

  • Chronomètre de marine : un instrument nautique de précision fabriqué par Breguet principalement pour la marine française.

  • Ressort-timbre : une façon de produire du son dans les montres à répétition. Le ressort s’enroule autour du mouvement et assure ainsi une hauteur de construction nettement inférieure.

  • Aiguille Breguet : une forme d’aiguille spéciale dans laquelle deux faucilles en forme de croissant forment un cercle juste avant l’extrémité. Ces aiguilles sont souvent également bleuies.

  • Calendrier perpétuel : une prouesse technique consistant à faire afficher par une montre-bracelet la date correcte, y compris l’année, et ce pour chaque jour pendant 500 ans maximum, en tenant compte des mois longs et courts et du 29 février.

  • Protection contre les chocs dite pare-chute : forme conique des pivots du balancier, qui sont montés dans des petites coupelles de forme appropriée, ce qui rend la montre beaucoup plus résistante.

  • Équation du temps : la différence entre le temps solaire moyen et le temps solaire vrai (local), qui s’en écarte en raison de l’orbite elliptique de la Terre autour du Soleil.

  • Régulateur de sonnerie magnétique : système innovant à aimants qui fonctionne selon le principe du courant de Foucault. Les inconvénients des régulateurs de friction conventionnels sont surmontés.

  • Pivot magnétique : augmentation de la fiabilité et de la précision grâce à l’utilisation des forces magnétiques.

  • Roue d’échappement et l’ancre en silicium : le silicium est utilisé, car il est antimagnétique, plus léger, plus dur, plus résistant à l’usure et à la corrosion que l’acier.

  • Haute fréquence : augmentation de la fréquence de l’oscillateur pour améliorer la précision et la stabilité du garde-temps.


Au vu de tous ces éléments, nous pouvons remercier Abraham-Louis Breguet, car pratiquement tous les fabricants de garde-temps font aujourd’hui confiance aux inventions de Breguet. Sans lui et son esprit pionnier unique, la naissance de la montre-bracelet aurait probablement été très différente.