Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

La beauté de la collection de montres est l'ampleur de la passion. On peut se concentrer sur tant d'aspects individuels qui se retrouvent dans une montre. La conception d'une montre me touche-t-elle ? Ou l'histoire de sa marque ? Est-ce que ce sont les icônes que je regarde qui ont porté le même modèle ? Ou est-ce le côté technique qui me passionne ? Pour ceux qui s'intéressent aux aspects techniques et qui veulent en savoir plus sur le mécanisme intérieur des montres, nous avons préparé cette liste des mouvements de montres les plus puissants. Bien sûr, il y a des calibres qui ont des valeurs phénoménales comme une réserve de marche de 31 jours, comme dans les montres concepts comme la Cartier ID Two. Toutefois, nous nous concentrerons sur les calibres efficaces qui ont fait leurs preuves au cours de leur longue période de production ou qui impressionnent par leur aptitude à l'usage quotidien et qui continuent à fonctionner.



Des calibres puissants et leurs histoires


Un moteur pour la couronne : Le calibre Rolex 3135

Rolex est pratiquement synonyme de robustesse et de précision. Le Calibre 3135 fabriqué par la manufacture horlogère suisse a largement contribué à cette réputation et a certainement mérité une place parmi les plus grandes réalisations de Rolex. La marque à la couronne utilise depuis 1988 ce mouvement puissant, qui est l'un des plus importants calibres Rolex, et n'y a apporté que quelques modifications depuis lors.


Rolex Calibre 3135 d'une montre Submariner 116610LV sur fond grisCaliber 3135 | ROLEX SUBMARINER 116610LV


Contrairement à de nombreux mouvements de ses concurrents, Rolex n'utilise pas de pièces mobiles telles que des roulements à billes dans son mouvement. Le rotor est encastré dans 31 rubis synthétiques. Il n'y a donc que des signes minimes d'usure. Une autre caractéristique du calibre est le spiral Parachrom bleu, qui a été introduit pour la première fois par Rolex en 2005. Grâce à son alliage, l'oscillateur, qui est également le régulateur de la montre, peut résister aux fluctuations de température et aux chocs bien mieux qu'auparavant. La réserve de marche de 48 heures n'atteint pas des valeurs record, mais elle est plus que suffisante. L'écart d'environ 2 secondes par jour, en revanche, est l'une des meilleures valeurs pour les montres mécaniques de tous les jours. Cela peut être attribué aux 28 880 demi-oscillations par heure.


Le polyvalent : L'ETA Valjoux 7750

L'histoire de l'ETA Valjoux 7750 commence dans les années 1970. Pour répondre à la demande toujours croissante de chronographes, le designer Edmond Capt a développé pour Valjoux un calibre avec fonction d'arrêt et remontage automatique. Il a réussi à simplifier la mécanique du précédent mouvement 7730 en remplaçant la roue dentée classique par un mécanisme à came qui permet de mieux transférer les fonctions de marche et d'arrêt à la mécanique interne de la montre.

Depuis, le mouvement est produit pratiquement de la même manière. Il a été et est encore utilisé sur de nombreux modèles de montres différents en raison de sa construction et de ses spécifications. Deux bons exemples sont la IWC Portugaise et la Navitimer de Breitling. Alors que les références à remontage manuel et Pellaton utilisent des calibres brevetés, les modèles automatiques simples sont dotés d'un calibre 7750 fortement modifié. Les modèles Navitimer de Breitling ont été équipés de versions de l'ETA Valjoux jusqu'en 2010. Depuis lors, la société utilise son propre calibre de production B01 et a renommé la série Navitimer 01 en conséquence. Cependant, comme les diamètres des deux calibres sont identiques, les modèles de montres avec l'ETA Valjoux 7750 peuvent facilement être équipés du nouveau calibre de Breitling.


Le Lemania 5100 et son illustre cousin

Le Lemania 5100 a été développé en même temps que le Valjoux 7750 dans les années 70. Les deux calibres se sont également affrontés pour savoir quel était le mouvement le plus puissant pendant longtemps. Avec la fin de la production des mouvements Lemania 5100, cette compétition semble être terminée, toutefois la question est toujours ouverte.

Pendant longtemps, le 5100 mouvement a eu du mal à convaincre les experts en horlogerie. Son apparence plutôt simple et l'utilisation de pièces en nylon et en plastique ont apporté au mouvement de nombreux commentaires critiques. Cependant, ces composants ont été choisis intentionnellement, afin de réduire au minimum l'usure et de rendre nécessaire une mise en service plus tardive plutôt qu'anticipée. Outre les aspects esthétiques, le Lemania 5100 est un mouvement puissant et parfaitement conçu, qui a été utilisé dans de nombreux modèles de montres par Omega, Sinn, Fortis et Porsche Design. Depuis l'arrêt de la production, les mouvements Lemania 5100 sont devenus des pièces de collection très convoitées.

pièces de collection très convoitées Lemania 2310, sur lequel a été basée l'Omega 321. Elle équipait l'Omega Speedmaster Professional. Lorsque la NASA recherchait un modèle de montre adapté aux vols spatiaux, seule l'Omega Speedmaster pouvait répondre aux exigences élevées de l'organisation. Une Speedmaster a été lancée dans l'espace pour la première fois en 1962, dans le cadre de la mission Mercury Atlas 8. Six ans plus tard, l'Omega Speedmaster (Réf. 105.012) a été amenée à la surface lunaire au poignet de Buzz Aldrin.


El Primero et comment il a marqué l'histoire

Comme son nom l'indique, le mouvement El Primero a été le premier - ou du moins l'un des premiers mouvements automatiques au monde. À la fin des années 1960, un concours a été organisé entre les collaborations Breitling, Heuer-Leonidas, Hamilton/Büren, Dubois Dépraz et Zenith/Movado pour savoir qui allait produire le premier mouvement de chronographe automatique. Le 10 janvier 1969, Zenith/Movado lance le El Primero, qui non seulement remporte la course, mais présente également le mouvement ayant le plus grand nombre de vibrations par heure – a36 000. De nombreux horlogers ont par la suite équipé leurs montres de ce mouvement, parmi lesquels le Rolex Cosmograph Daytona.


Cadran bleu d'une montre Zenith El Primero Stratos 03.2067.40551.M2060ZENITH EL PRIMERO STRATOS 03.2067.40551.M2060



Les chiffres ne mentent pas : Les faits sur les calibres

Pour vous donner une vue d'ensemble, nous avons compilé les calibres présentés dans un tableau ci-dessous. Cela permet de consulter rapidement les spécifications techniques et les modèles dans lesquels les mouvements ont été utilisés.


Calibre Demi-oscillations Réserve de marche Joyaux utilisés Période de production Modèles
Rolex 3135 28,800 A/h 50 heures 31 Depuis 1988 Rolex Datejust,
Rolex Submariner Date,
Rolex Yacht-Master
Valjoux 7750 28,800 A/h 44 heures 25 Depuis 1973 TAG Heuer Formula 1,
Breitling Chronomat Evolution
Lemania 5100 28,800 A/h 48 heures 17 1978 – 2002 SINN Spacelab 140/142
El Primero 36,000 A/h 55 heures 25 Depuis 1969 Zenith El Primero,
Rolex Cosmograph Daytona