Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Le commencement et le développement des montres de plongée

 

Deux tiers de la planète est recouverte d’eau et une grande partie de ce qui se trouve en dessous de la surface demeure un mystère, aujourd’hui encore. En réalité, les océans constituent le plus grand habitat de notre planète. Et pourtant, il a été moins exploré que n’importe quel autre. À vrai dire,  Il y a plus de personnes qui sont allées sur Lune que de personnes qui ont visité les profondeurs de l’océan! On comprend donc pourquoi la plongée fascine, que ce soit en tant que loisir ou pour des raisons professionnelles.

Selon d’anciennes traditions, l’humanité aurait commencé à explorer le monde sous-marin dès 7 000 ans avant JC. Une perle aurait été retrouvée dans un tombeau néolithique vieux de plus de 9 000 ans en Asie de l’Est.

Gros plan sur Rolex Submariner 116613LB
 

 

Bien que les pratiques autour de la plongée se développent maintenant depuis très longtemps, il en est tout autre dans l’industrie horlogère. En effet, Rolex a sortit sa première montre étanche en 1927. La maison a été capable de protéger le verre et la couronne d’une Rolex Oyster contre les infiltrations d’eau. La meilleure publicité pour Rolex a été la tentative de Mercedes Gleitze, nageuse professionnelle britannique, de traverser la Manche à la nage. Elle était équipée d’une Oyster. Malheureusement, Gleitze a échoué après 15 heures. Elle a arrêté sa couse pour des raisons météorologiques. Tous les yeux étaient rivés sur elle ( surtout les journalistes et les médecins). Cet événement aura (au moins) prouvé les capacités de la Rolex.

En 1931, Rolex a lancé les premières montres à mouvement automatique sous le nom de «Perpetual». Le principe du rotor a changé l’industrie horlogère. Grâce au mouvement à remontage automatique, la couronne vissée n’a besoin d’être ouverte que rarement. Ainsi, une résistance à long terme à l’eau était garantie. Cela a représenté une autre étape importante dans l’histoire des montres de plongée.

L’Omega Marine introduite en 1932 peut être vue comme «la première montre de plongée». Elle avait un verre saphir et un „Stülp-Gehäuse“ dont le but était de rendre la montre robuste et résistante aux influences extérieures. À la surprise de ses créateurs, la montre à résisté à une profondeur simulée de 135 mètres. Exceptionnel à cette époque !

Un plongeur dans les profondeurs de l'océan

La marque Mido a fait en 1934 le buzz avec le joint Aquadura. Le système d’étanchéité à base de liège est encore utilisé aujourd’hui dans certaines montres.

En 1948, les premiers modèles Seamaster d’Omega ont conquis le marché. Fiables et résistantes tout en restant classiques, elles ont rapidement gagné la réputation de montre pour toutes les occasions.

Cinq ans plus tard, en 1953, le Suisse Auguste Piccard réussit à plonger 3 150 mètres dans une capsule de plongée. Sur la paroi extérieure de la capsule, Rolex a attaché une montre fabriquée spécialement pour cette occasion: une DeepSea Special. Cette dernière a survécu à la descente indemne. En 1960, Jacques Piccard renouvelle l’expérience et  atteint la plus grande profondeur de plongée de tous les temps: 10 916 mètres. Il est descendu dans une capsule de plongée appelée Trieste. Sur la coque extérieure se trouvait une fois encore une Rolex Deep Sea Special, qui a maîtrisé à nouveau la plongée.

 

L’avancée technique a fait qu’en 1964, les premières montres de plongée étanches allant jusqu’à 1 000 mètres ont été produites en série. La Jenny Carribean 1000 est la première montre à atteindre la barre des 1 000 mètres dans l’histoire des montres de plongée. Peu de temps après, des fabricants renommés tels que Seiko et Breguet suivent la tendance. En 1966, Omega lance le Seamaster 300, suivi par l‘Aquatimer d’IWC en 1967. En 1968, Zenith et Jaeger-LeCoultre lancent leur propre montre de plongée. Cependant, Rolex et Omega restent les pionniers sur ce marché.

Toujours dans les années 1960, Rolex développe avec l’entreprise de plongée française Comex, une valve à hélium. Cette dernière empêche le verre de se briser pendant la décompression. Dans ce contexte, Rolex a lancé la série Sea-Dweller Comex. Ces montres sont considérées aujourd’hui comme les icônes des montres de plongée. Elles sont aujourd’hui aussi rares que coûteuses. En 1970, la Sea-Dweller est devenue un modèle indépendant de la marque Rolex.

La Rolex Sea-Dweller (Ref 16660) rejoint en 1980 le “club des 1 000 mètres”, celui des maîtres incontestés de l’industrie. Le modèle est la première montre au monde avec une couronne Triplock. En combinant une variété de matériaux de haute qualité, le casier est aussi hermétique qu’une trappe de sous-marin.

En 1986, c’est au tour de TAG Heuer de présenter la Professional Super 1000 M (Réf. 840.006 / 349 / M).

En 2017, les grandes profondeurs ne sont plus un défi pour les montres. Aujourd’hui, presque toutes les montres de luxe sont étanches, peut-être pas jusqu’à 1 000 mètres, mais soyons honnêtes: très peu de personne explore les profondeurs de l’ocean à plus de 1000 mètres.

Panerai Luminor Marina

Les caractéristiques que chaque montre de plongée doit posséder

 

  • Une lunette de plongée rotative à sens unique – le temps de plongée se trouve sur la lunette. De plus, elle est fournie à zéro minute avec un point lumineux aligné sur l’aiguille des minutes avant la plongée. Donc, on sait même sous l’eau, combien de temps dure la plongée.
  • Un sens unique de rotation par mesure de sécurité: si vous ajustez accidentellement la lunette, le temps de plongée peut être prolongé. En cas d’urgence, vous devez refaire surface trop tôt, jamais trop tard.
  • Une résistance à l’eau d’au moins 20 bars – cette valeur correspond à une hauteur hydrostatique de 200 mètres. Cependant, les mètres ne font pas référence à la profondeur réelle, mais à la pression testée, qui a été appliquée conformément à la norme ISO 2281. Vous pouvez donc vous doucher avec une montre ayant une pression inférieure à cette valeur et peut-être même nager. Mais pour la plongée, la montre devrait avoir au moins une pression testée de 20 bars.
  • Un bracelet imperméable – cela va de soi, un bracelet en cuir n’est pas destiné à un contact permanent avec de l’eau douce ou même salée. Une montre de plongée professionnelle a un bracelet en métal ou en caoutchouc, extrêmement durable et facile à nettoyer. De plus, un tel bracelet ne se décolorera pas ou ne deviendra pas poreux. Surtout pour la plongée en eau salée.
  • Une matière lumineuse – pour lire le temps de plongée, les intervalles de décompression ou simplement l’heure, les aiguilles et les indices lumineux sont indispensables. Plus nagez en profondeur, moins de lumière vous trouverez. Certaines eaux sont plus sombres que d’autres. Puisque votre propre vie peut dépendre de votre montre de plongée, les aiguilles et les indices sont toujours recouverts d’une matière lumineuse.
  • Une couronne vissée qui empêche la pénétration d’eau ou de poussière à l’intérieur du boîtier de la montre. Cela se fait par un joint d’étanchéité situé à l’intérieur du boîtier. De cette façon, le boîtier est protégé de l’eau. On retrouve ce mécanisme aujourd’hui dans toutes les montres de plongée.

Omega - Seamaster 600M

Bon à savoir

 

Une large sélection de montres de plongée est disponible sur la boutique en ligne de Watchmaster. Parmi les montres de luxe d’occasion certifiées, elles figurent parmi les montres les plus populaires. Non seulement, elles sont fascinantes mais leur prix est souvent bien moindre par rapport à une montre neuve. 

 
Un bateau à voile vu de dessus

 

Les joints faisant partie intégrante des montres de plongée peuvent s’user avec le temps. En fonction de son utilisation, les éléments d’étanchéité peuvent se détériorer; dans tous les cas, il est conseillé de les vérifier régulièrement : tous les ans ou tous les deux ans. L’eau salée est particulièrement agressive – comme les voitures sur des routes salées en hiver, le sel provoque également une corrosion accrue des montres. Le sel ne s’arrête pas aux joints en caoutchouc, il attaque également la montre: C’est pourquoi elle doit être rincée après utilisation dans de l’eau salée. Même cas de figure pour le chlore dans les piscines publiques ou privées. Passez-la brièvement sous l’eau courante et vous pourrez profiter de votre montre hors de l’eau.

Gros plan sur une Breitling SuperOcean