Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Si vous regardez de plus près les montres, et en particulier les mouvements à l’intérieur de celles-ci, vous tomberez rapidement sur les mouvements ETA. Beaucoup de ces mouvements sont utilisés dans les montres des sociétés qui appartiennent au Swatch Group, mais on peut également les trouver auprès d’un certain nombre d’autres fabricants de montres. ETA propose une large gamme de calibres – des mouvements ordinaires aux calibres exclusifs pour les montres de luxe à complications. Vous aurez l’occasion de découvrir ici comment l’histoire à succès de la société suisse ETA a commencé et ce qui distingue les mouvements d’ETA.



La naissance de la Manufacture Horlogère Suisse ETA


L’histoire d’ETA SA Manufacture Horlogère Suisse est à bien des égards aussi l’histoire de l’industrie horlogère suisse. ETA elle-même est née du partenariat entre Eterna et Ébauches SA. Une ébauche est le nom donné à l’ensemble des pièces non assemblées du mouvement, qui est complété par les horlogers et adapté à leurs besoins. Ébauches SA était une holding fondée en 1927 qui regroupait un grand nombre de petits fabricants d’ébauches tels qu’Unitas et Valjoux. Fondée en 1851 par Josef Girard et Anton Schild, Eterna est rapidement devenue une grande manufacture de montres et l’un des plus grands producteurs d’ébauches, mais a connu des difficultés financières en 1929 en raison de la crise économique mondiale. C’est ainsi qu’est né le partenariat susmentionné. Toutefois, ce dernier a également entraîné une scission d’Eterna. Étant donné qu’Ébauches SA, comme son nom l’indique, était destinée uniquement aux producteurs d’ébauches, la manufacture de montres Eterna a été filialisée sous le nom d’ETA SA

Mais aujourd’hui, quand on parle d’ETA SA, on fait référence à la société qui, en 1985, a réuni plusieurs fabricants qui réalisaient des ébauches. Pendant les années du partenariat entre Eterna et Ébauches SA, la crise du quartz a profondément bouleversé l’industrie horlogère suisse et ETA SA est officiellement devenue membre du Swatch Group. Cela a permis au Swatch Group de diriger ETA SA avec une position de monopole. Cependant, comme les marques plus petites et également plus grandes dépendaient encore des mouvements d’ETA en dehors du Swatch Group, les surveillants des prix du Département fédéral de l’économie, de l’éducation et de la recherche (DEFR) ont obligé la filiale de Swatch, ETA, à continuer de vendre des mouvements à des marques tierces. Cela a entraîné des tensions au sein de l’industrie horlogère, car le Swatch Group approvisionnait désormais directement ses concurrents, mais sans pouvoir réguler les prix de manière adéquate. En conséquence, il y a eu une nette recrudescence de nouvelles marques de montres qui ont bénéficié de cet accord. 

Cependant, l’accord conclu en 2013 entre le Swatch Group et la Commission de la concurrence suisse (COMCO) a expiré fin 2019. Il a été convenu qu’ETA s’engagerait à effectuer des livraisons, mais qu’elle réduirait progressivement le nombre d’unités et n’aurait plus d’obligation de livraison à partir de fin 2019. À la mi-2019, le PDG de Swatch, Nicolas Hayek, a annoncé qu’il ne fournirait plus aucune marque du groupe Richemont et de LVMH Moët Hennessy – Louis Vuitton SE à l’avenir, mais qu’il continuerait à assumer la responsabilité vis-à-vis de l’industrie horlogère suisse. Cela lui est pour l’instant empêché en raison de l’interdiction d’ETA d’approvisionner des marques tierces. La Weko souhaite ainsi renforcer les petits fabricants de mouvements comme Sellita et espère que les grandes manufactures comme Patek Philippe ou Rolex s’ouvriront également et investiront dans les structures du marché horloger suisse. Le Swatch Group ne comprend cependant pas les mesures actuelles de la Weko.


Panerai Luminor PAM00104 avec mouvement automatique Panerai OP III basé sur l'ETA 7750
PANERAI LUMINOR MARINA PAM00104



Le système de classification d’ETA


Tous les mouvements d’ETA sont proposés dans quatre niveaux de précision : Standard, Élaboré, Top et Chronomètre. La différence réside dans le régulation de la température ainsi que dans la qualité des ressorts et de la protection contre les chocs. Cela explique également la grande diversité des variantes chez ETA : un calibre peut être installé dans la version standard d’une montre, mais peut aussi faire office de chronomètre certifié dans une montre de luxe. Les versions standard, par exemple, utilisent des ressorts en Nivarox, tandis que les variantes premium disposent de ressorts en Anachron, qui les rendent plus résistants aux fluctuations de température. Les ressorts-moteur diffèrent également : les niveaux Standard et Élaboré sont en Nivaflex NO, tandis que les niveaux Top et Chronomètre sont en Nivaflex NM. La différence réside à nouveau dans le mélange des métaux et la régulation de la température. 



Les lignes Mecaline : mouvements mécaniques d’ETA


En plus des mouvements à quartz (à pile) d’ETA, qui sont répartis dans les cinq lignes Thermoline, Flatline, Normflatline, Trendline et Fashionline, les calibres mécaniques actuels d’ETA sont répartis dans trois lignes : les modèles Mecaline simples, les Mecaline Chronographs et les Mecaline Specialties. 

La classification est ici basée principalement sur les spécifications. Les onze calibres de la ligne Mecaline ordinaire sont des versions d’entrée de gamme avec affichage de la date et du jour, tandis que sept mouvements appartiennent à la catégorie des chronographes (Mecaline Chronographs). Les calibres spéciaux (Mecaline Specialties) se composent de mouvements ultra-plats, de calendriers perpétuels et autres complications, et sont utilisés dans les montres de luxe du segment de prix supérieur. Ces trois lignes comprennent tous les mouvements mécaniques actuellement produits par ETA, le plus ancien datant de 1971 et le plus récent de 2000. 


Chronographe BR03-94 de Bell & Ross avec mouvement mécanique BR-CAL. 301 basé sur le calibre ETA 2894-2
BELL AND ROSS BR03-94 CHRONOGRAPH



Les mouvements les plus célèbres d’ETA


La qualité et la fiabilité distinguent tous les calibres ETA et leur ont valu leur réputation d’icônes. Nous avons examiné de plus près pour vous les plus célèbres de ces mouvements.


Le calibre 6497

Ayant fait sa première apparition en tant que mouvement de montre de poche Unitas, l’ETA 6497 a toujours une taille impressionnante de 36,6 mm et une épaisseur de 4,5 mm. Dans sa version standard, le calibre 6497 se trouve dans les montres Glycine, tandis que la version la plus exclusive est également utilisée par Panerai. L’histoire du mouvement explique aussi pourquoi de nombreuses montres Panerai disposent d’une petite seconde. Tournez le calibre 6497 de manière à ce que la couronne pointe vers 12 h, et vous verrez la petite seconde à la position 6 h, typique des montres de poche. L’ETA 6497 est vendu aujourd’hui sous les références 6497-1 et 6497-2, toutes deux à remontage manuel. l’ETA 6497-1 offre une réserve de marche de 46 heures à un rythme tranquille de 18 000 vibrations par heure. l’ETA 6479-2, en revanche, est équipé d’un ressort moteur plus long de 10 cm et dispose d’une réserve de marche de 53 heures à 21 600 A/h. 


Le calibre 2824

Lancé en 1961, le calibre 2824 affiche un design inspiré de celui de l’Eterna 1247. À l’époque, les mouvements automatiques n’en étaient qu’à leurs débuts et le calibre 1247 marquait non seulement la première utilisation d’une véritable masse oscillante, mais reposait également sur un roulement à cinq billes pour réduire les frottements. Cette approche était si révolutionnaire qu’Eterna a incorporé symboliquement le roulement à billes dans son logo sous la forme de cinq points. Le calibre 2824 adopte également ce détail et l’intègre dans un mouvement de 5 mm d’épaisseur et de 25,6 mm de diamètre. Il bat à 28 800 vibrations par heure et dispose d’un stop seconde. Des marques telles que Tudor, Hamilton et Rado en particulier font souvent confiance à la robustesse et à la précision de ce calibre et de sa réédition de 1982, le calibre 2824-2. Sa robustesse a également valu au mouvement le surnom de « tank ». 


Montre Breitling Colt Automatic A17380 avec mouvement automatique Calibre Breitling 17 basé sur ETA 2824-2
BREITLING COLT AUTOMATIC A17380


Le calibre 2894-2

Depuis 1996, le calibre 2894-2 fait partie intégrante de la gamme ETA et constitue la base de la plupart des calibres de chronographes. Il comporte une petite seconde à 3 h et une date à 4 h. Il est avec 28 mm un peu plus petit que le calibre 7750, mais contrairement au Valjoux 7750, il ne peut pas être travaillé par un horloger conventionnel, mais seulement dans l’usine ETA. Ici, la plupart du temps, le calibre est livré entier. Contrairement au 7750, le calibre 2894-2 n’est pas un calibre de chronographe intégré, mais modulaire. Cela signifie que la fonction chronographe est un module séparé qui est placé sur un calibre de base existant. 


Le calibre 7750

Demandez à un horloger de vous dire quels sont les mouvements de chronographe les plus célèbres, et l’ETA Valjoux 7750 vous sera probablement proposé rapidement. Ses origines remontent au spécialiste des mouvements Venus, qui a produit les premiers mouvements de chronographe en Suisse et qui sont encore très demandés aujourd’hui. Cependant, l’entretien des mouvements étant très complexe, la société a développé des calibres plus rentables comme le calibre 188. Lorsque Vénus a été achetée par Valjoux en 1966, ce calibre a servi de modèle au Valjoux 7730 – le prédécesseur du calibre 7750. 

Le calibre 7730 avait toujours un mécanisme de remontage manuel, mais grâce à une conception assistée par ordinateur, le Valjoux 7750 a été développé en tant que mouvement automatique au début des années 1970. Peu après son lancement, il n’a pas survécu à la crise du quartz, avant de célébrer sa renaissance en 1985 et d’alimenter de nombreux modèles de diverses marques de luxe, dont la Breitling Chronomat et l’IWC Da Vinci. En raison de la fusion de Valjoux et d’ETA, le mouvement est également connu sous le nom d’ETA 7750 et sert, entre autres, de base à Omega et TAG Heuer pour leurs calibres qu’ils travaillent par la suite. 

Aujourd’hui, l’ETA 7750 est disponible avec de nombreuses modifications et complications. Le calibre 7751, par exemple, agrémente les chronographes d’un calendrier et d’un affichage des phases de la lune, et l’ETA 7753 offre la disposition habituelle des cadrans avec des totalisateurs à 3, 6 et 9 h. Le mouvement étant trop mince pour certains modèles, l’ETA a lancé la ligne grand format Valgranges, qui offre les mêmes complications mais agrandit le mouvement à 36,6 mm. Cependant, les qualités qui font la popularité de l’ETA 7750 sont restées les mêmes : une éthique de travail exemplaire, une fabrication robuste et la mécanique audible et tangible du rotor à oscillation libre.


Montre Breitling Super Avenger II A1337111.BC29.168A avec le calibre Breitling 13 basé sur le calibre ETA 7750
BREITLING SUPER AVENGER II A1337111.BC29.168A