Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Le calibre légendaire est de retour!


Plus de 50 ans après la fin de la production du populaire calibre 321 à remontage manuel, Omega annonce son retour.
Le mouvement Speedmaster est particulièrement apprécié des collectionneurs en raison de son design précis et en filigrane. Ce mouvement des années 1940 est extrêmement durable et robuste. Il n’est donc pas étonnant que cette nouvelle ravisse les amateurs de montres du monde entier.

 

Réglages Omega Calibre 321

 

L’origine du calibre 321


Peu de gens savent que le calibre 321 n’est en réalité pas originaire d‘Omega, mais de la marque horlogère suisse Lemania.

Alors pourquoi associe-t-on le calibre aux fameuses montres Omega?
Omega a fusionné avec Tissot en 1930 et Lemania en 1932 au sein de la Société suisse pour l’industrie horlogère (SSIH).
C’est dans les années 1940 que le fin mouvement de chronographe 2310 a été conçu et présenté par Lemania. Il avait une roue à rochet, était à remontage manuel et avait un compteur de 12 heures. En entrant dans la SSIH, Omega a pris conscience du mouvement et a commencé à l’intégrer à ses propres modèles, sous le nom de Calibre 321. Il est devenu célèbre pour être le mouvement de la Speedmaster Chronograph, aussi appelée „Moonwatch“, dans laquelle il a été installé à partir de 1957. Il a été remplacé en 1968 par le Lemania 1873 – aussi un mouvement à remontage manuel. Il n’est plus en production à ce jour.

 

Omega Calibre 321 vue d'angle

Qu’est-ce qui rend le calibre 321 si spécial?


Les innovations et les nouveautés sont une chose importante dans le monde des montres de luxe, elles sont inévitables et recherchées par les clients. Les mouvements sont constamment révisés et les modèles obsolètes sont abandonnés. Alors, pourquoi Omega réédite-t-il un mouvement à remontage manuel vieux de 50 ans? On peut répondre à cette question de plusieurs façons.

D’une part, l’élégant design en filigrane parle de lui-même. La particularité de ce mouvement est qu’il est équipé d’une roue à colonnes monobloc qui ajoute de la valeur à la mécanique car elle forme une seule pièce. Cette caractéristique ingénieuse est également au cœur du calibre 321. La roue à colonnes monobloc ne laisse passer aucunes erreurs. Le mouvement doit inévitablement être construit avec une extrême précision. En raison de ces caractéristiques, il était extrêmement populaire parmi les amateurs de montres.

 

Gros plan sur l'Omega Calibre 321 Gear Closeup


Un autre point est le passé mouvementé que le calibre a vécu dans la collection Speedmaster.
La Speedmaster ST 105.003 est la première montre à avoir été testée et certifiée par la NASA pour les voyages dans l’espace. Ce modèle était la première montre autorisée à accompagner l’astronaute Ed White lors de la première sortie américaine dans l’espace. Plus tard, les astronautes de la mission Apollo 17 ont été équipés de la Speedmaster ST 105.012. Ainsi, Eugene „Gene“ Cernan, le dernier homme a être allé sur la lune, portait sur son bras le légendaire mouvement certifié par la NASA.

 

Gros plan sur le bijou Omega Calibre 321


À quel point le „nouveau“ calibre 321 ressemblera-t-il à l’original?


Un groupe d’historiens, de chercheurs et de développeurs ont travaillé pendant deux ans dans le plus grand secret sur la résurrection de ce mouvement légendaire. La mission a reçu le nom historique „Alaska 11“ qui a était déjà utilisé pour les plans secrets entre Omega et la NASA dans les années 1960 et 1970 pour travailler sur la Speedmaster. Le „nouveau“ mouvement devrait être aussi semblable que possible à l’original. Pour cela, les plans du modèle précédent ont été ressortis et ceux du modèle de Gene Cernan, exposés au musée OMEGA de Bienne, ont été scannés pour être reconstruit à l’aide d’une technologie de tomographie informatisée. De nombreuses données historiques sur la construction et sur les différentes parties en filigrane ont été rassemblées et compilées au cours de cette période.

Pour le montage du mouvement, un atelier a été construit spécialement pour la production du calibre 321 à Bienne – le siège social d’Omega. Chaque mouvement, chaque tête de montre et même chaque bracelet est fabriqué par un unique horloger dédié, du début à la fin du processus.

On ne sait pas encore dans quels modèles Speedmaster on retrouvera le mouvement légendaire, mais avec une telle histoire, il n’est pas étonnant que les fans soient ravis de son retour!
Nous sommes curieux de voir comment Omega nous surprendra cette année.

 

Omega calibre 321 - vue du dessus vers le dessous