Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Comme la couronne, la lunette est un compromis entre les avantages pratiques et esthétiques d’une montre. Bien qu’elle soit d’une importance capitale pour les montres de plongée ou les modèles avec fonction GMT, la lunette est souvent complètement omise des montres habillées ou, comme dans le cas de Breitling, est devenue un élément important du langage de conception. Nous vous présentons ici la lunette de montre et les évolutions qu’elle a subies.

  1. Qu’est-ce qu’une lunette ?
  2. Développement de la lunette
  3. Les matériaux de lunettes et leurs propriétés
  4. Petit lexique sur la lunette


Qu’est-ce que la lunette d’une montre ?


La lunette d’une montre fait généralement référence au bord du cadran. Le terme lunette signifie « petite lune ». La lunette est donc une sorte d’anneau décoratif qui se trouve sur le boîtier et qui soutient le verre de la montre. Qu’elle soit fixe ou tournante, la lunette fait techniquement toujours partie du boîtier de la montre.



Le développement de la lunette


Rolex a commencé à réfléchir sur l’idée d’une lunette dès les années 1930, mais ce n’est que dans les années 1950, lorsque les montres de plongée ont pris de l’importance, que les marques ont commencé à explorer le concept plus en détail. En 1953, Blancpain, Zodiac et Rolex ont lancé les premières montres à lunette.

Elles étaient au début tournantes des deux côtés, ce qui pouvait avoir des conséquences fatales dans la pratique. Si une lunette était déréglée par un choc pendant une session de plongée, le calcul complet de l’oxygène était rapidement invalidé. C’est pourquoi Blancpain a introduit la lunette tournante unidirectionnelle, qui permet un réglage et une manipulation sûrs. Ici, la lunette n’est réglable que de manière à ce que le temps de plongée restant soit réduit en cas de rotation involontaire. De cette façon, il n’y a plus de risque pour la sécurité du plongeur. Aujourd’hui, la lunette tournante unidirectionnelle est donc la norme pour toute montre de plongée. Une autre mesure de précaution a consisté à déplacer la lunette vers l’intérieur, ce qui a conduit à l’apparition, dans les années 1960, de lunettes intérieures, qui étaient ajustées de l’extérieur via la couronne.

Après que la lunette ait prouvé sa grande utilité, les designers ont commencé à jouer avec sa forme et ont ainsi établi plusieurs archétypes qui sont encore connus aujourd’hui. Qu’il s’agisse de la lunette incurvée d’une Breitling Superocean vintage, de la lunette cannelée de Rolex ou simplement d’une lunette décorative sertie de diamants, la créativité n’avait pas de limites. De nombreux designers ont intégré la lunette dans le langage de conception de leurs montres, créant ainsi une grande valeur de reconnaissance. Gérald Genta, par exemple, y est parvenu avec l’Audemars Piguet Royal Oak, qui est devenue une véritable icône dans le monde horloger grâce à sa lunette octogonale et ses vis proéminentes. Genta a également démontré ses compétences avec la Bvlgari Bvlgari en plaçant le nom de la société sur la lunette pour la première fois.


Montre Audemars Piguet Royal Oak 14790ST.OO.0789ST.08 en acier inoxydable avec cadran bleu et lunette octogonale
AUDEMARS PIGUET ROYAL OAK 14790ST.OO.0789ST.08



Lunette en aluminium, en acier inoxydable ou en céramique ?


En ce qui concerne le matériau de la lunette, les amateurs de montres ont aujourd’hui plusieurs options. Les trois matériaux les plus courants sont l’aluminium, l’acier inoxydable et la céramique. Nous avons compilé pour vous un aperçu des avantages et des inconvénients de ces matériaux.


Matériau Avantages Inconvénients
Aluminium
  • les lunettes décolorées sont prisées par de nombreux collectionneurs
  • finition mate pour une meilleure lisibilité
  • incrustations interchangeables
  • se décolore avec le temps ou lors d’une trop longue exposition au soleil
  • sensible aux rayures
  • peu résistant
Acier inoxydable
  • résistant
  • transition fluide entre le boîtier et la lunette pour un look moderne
  • sensible aux rayures
  • se reflète sous la lumière du soleil
Céramique
  • résistante aux rayures
  • la couleur ne s’efface pas et s’adapte à l’irradiation lumineuse
  • peut se briser sous la pression
  • coûteuse à remplacer
  • incrustations non interchangeables


Certains des modèles Professional de Rolex sont équipés de lunettes Cerachrom en céramique extrêmement solide, garantes d’une beauté et d’une fonctionnalité durables. En outre, certains horlogers recouvrent la lunette d’un verre saphir ou d’un verre minéral durci ou choisissent le carbure de titane comme revêtement pour renforcer la solidité et la résistance de la montre.



Petit lexique de la lunette



  • Lunette 24 h : Permet au porteur de lire l’heure dans un format 24 h. Avec des lunettes fixes, c’est-à-dire non tournantes, ce format 24 h est souvent indiqué par une autre aiguille. Un exemple populaire est celui de la Rolex Explorer II avec une lunette fixe 24 h en acier.

  • Lunette rotative bidirectionnelle : Contrairement aux lunettes rotatives unidirectionnelles, cette lunette peut être tournée dans les deux sens, comme son nom l’indique. Cela permet de mesurer le temps par rapport à un événement spécifique, tel qu’un coup de départ. Des exemples très connus de lunettes bidirectionnelles sont la Rolex Yacht-Master et la Rolex GMT-Master II. La lunette bidirectionnelle ne présente pas l’avantage en matière de sécurité de la lunette unidirectionnelle, mais offre une plus grande rapidité d’utilisation.


  • Montre Rolex Yacht-Master 116655 à lunette bidirectionnelle
    ROLEX YACHT-MASTER 116655


  • Lunette de compte à rebours : L’opposé de la lunette unidirectionnelle. Ici, vous pouvez voir combien de temps il reste avant qu’un événement ne se produise. Tournez la lunette de manière à ce que le point zéro soit en face de l’aiguille des minutes. Ce type de lunette est utilisé, par exemple, dans les montres pilotes telles que la Sinn U212.

  • Lunette unidirectionnelle : La classique, que l’on trouve surtout sur les montres de plongée comme la Rolex Submariner et qui est aussi appelée lunette de plongée. Cela vous permet de mesurer le temps déjà écoulé. Placez le point zéro sur l’aiguille des minutes afin de planifier une plongée en conséquence.

  • Lunette tournante unidirectionnelle : La lunette unidirectionnelle a la même fonction que la lunette à compte à rebours et se rencontre souvent sur les montres de plongée. Comme elle ne peut être tournée que dans un seul sens, ce type de lunette apporte de la sécurité du plongeur en cas de réglage accidentel, car le temps restant à plonger, calculé au préalable, ne peut être que raccourci. L’Omega Seamaster Diver 300M, par exemple, est équipée d’une telle lunette.

  • Lunette GMT : Un autre classique parmi les lunettes. À l’aide de cette lunette et d’une aiguille GMT supplémentaire, vous pouvez lire un deuxième et un troisième fuseau horaire sur une montre GMT. De nombreuses lunettes GMT ou Dual Time sont bicolores pour permettre à ceux qui les portent de distinguer plus facilement le matin de l’après-midi. De nombreuses montres avec ces lunettes, comme la « Coke » ou la « Pepsi », sont devenues des icônes du monde horloger en raison de leur association de couleurs particulières.


  • Montre Rolex GMT-Master II 16710 avec lunette GMT noire et rouge
    ROLEX GMT-MASTER II 16710


  • Lunette avec boussole : En principe, toute lunette peut être utilisée comme boussole. Pour une orientation précise, cependant, il existe aussi des lunettes spécialement conçues avec les directions cardinales et l’angle. De nos jours, les montres munies d’une telle lunette avec boussole sont aussi des compléments parfois très utiles aux écrans des cockpits.

  • Navigation : Certaines montres de pilote, comme la révolutionnaire Longines Lindbergh, sont dotées de lunettes spéciales très complexes, conçues pour la navigation. Les systèmes GPS ont aujourd’hui pris le relais dans la plupart des cas.

  • Lunette avec pulsomètre : Ces montres, développées spécialement pour les professionnels de la santé, mesurent le rythme cardiaque. Elles sont souvent également dotées d’un asthmomètre, avec lequel la fréquence respiratoire peut être calculée.

  • Lunette Ring-Command : Les lunettes Ring-Command sont une invention de Rolex et sont des lunettes qui activent des fonctions supplémentaires du mouvement par leur rotation. Jusqu’à présent, ces lunettes ne se trouvent que sur la Rolex Yacht-Master II et la Rolex Sky-Dweller. La désignation Ring Command ne fait référence qu’à la fonction et non au design, comme l’illustrent ces deux montres-bracelets différentes. Vous pouvez découvrir ici le fonctionnement d’une Sky-Dweller et sa lunette Ring-Command.

  • Lunette avec règle à calcul : Cette lunette se trouve aussi souvent sur les montres de pilote. Certains se contenteraient certainement d’utiliser leur smartphone, mais les personnes douées en mathématiques peuvent également effectuer des calculs plus complexes avec une lunette équipée d’une règle à calcul. Ne vous inquiétez pas, vous recevrez gratuitement les instructions sur l’utilisation de la lunette lorsque vous achèterez une de ces montres. Si vous êtes curieux, vous pouvez lire à l’avance comment faire fonctionner la lunette à règle coulissante d’une Navitimer.


  • Montre de pilote Breitling Navitimer 1 B01 Chronograph 43 AB0121211B1P1 avec lunette à règle à calcul
    BREITLING NAVITIMER 1 B01 CHRONOGRAPH 43 AB0121211B1P1


  • Lunette tachymétrique : Le tachymètre est l’une des caractéristiques importantes des chronographes comme l’Omega Speedmaster et la Rolex Daytona. Un tachymètre indique la proportionnalité d’une unité par rapport à un temps écoulé. L’application la plus courante est le calcul des km/h.

  • Lunette télémétrique : Avec un télémètre, vous mesurez des distances. Le principe est l’équation simple selon laquelle la distance est égale au temps et à la vitesse. Dans le passé, les lunettes de ce type étaient souvent utilisées dans les montres militaires. Cela permettait aux soldats de calculer à quelle distance se trouvaient les positions ennemies en se basant sur la lueur de départ et le tir ultérieur.


Pour en savoir plus sur notre collection « Zoom sur les composants d’une montre »





Plus de notre série « Zoom sur les composants d’une montre »