Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

IWC Aquatimer

Lorsqu’une entreprise se lance sur un nouveau créneau, cela peut parfois conduire à un réel succès. Avec l’Aquatimer, IWC le démontre habilement.  Plus

IWC Aquatimer
Vendez votre Aquatimer

Vendez votre montre avec Watchmaster et obtenez 50% de plus que la moyenne du marché.

Vendre ma montre
5 Résultats Trier par :
Votre sélection : IWC Aquatimer
Emplacement de la montre
  • Aucun résultat
Marques
  • Aucun résultat
  • IWC (87)
Séries
  • Aucun résultat
Prix
 - 
Offres du jour: Cette montre bénéficie d'un prix réduit. Notre offre limitée prend fin dans –‌–:–‌–:–‌–

Achetez ou financez votre IWC Aquatimer en ligne


IWC Schaffhausen a réussi à maintenir un équilibre entre durabilité et renouvellement au cours de la période de production de la IWC Aquatimer, qui a duré plus de 50 ans. Le plus grand changement dans la conception de l’Aquatimer a eu lieu à la fin des années 60, lorsqu’une forme plus angulaire a été choisie pour le boîtier. Cette forme a été abandonnée dans les années 90 et le premier modèle de 1967 a été réintroduit.


Montres IWC Aquatimer vintage d’occasion


La grande qualité technique et la volonté de travailler constamment à l’amélioration de ses propres modèles font d’IWC Schaffhausen une entreprise qui pourrait bien réserver quelques surprises pour les années à venir. Cependant, affirmer que les prix d’une IWC Aquatimer d’occasion baisseront en raison du grand nombre de nouveaux modèles est une fausse conclusion. Les classiques de la collection sont très populaires auprès des collectionneurs. Les modèles Aquatimer sont considérés comme des « keeper », c’est-à-dire des montres que les propriétaires gardent et les modèles vintage se font rares sur le marché des montres d’occasion.


Montre IWC Aquatimer IW378201 avec boîtier en acier, cadran bleu et bracelet en caoutchouc noir
IWC AQUATIMER IW378201


Caractéristiques techniques des montres Aquatimer


Les mouvements de l’Aquatimer ont été continuellement améliorés et conçus pour des tâches de plus en plus exigeantes. Le système de remontage Pellaton (du nom de son inventeur, le directeur technique de la manufacture de Schaffhausen) mérite ici une mention spéciale. Dans ce mécanisme, un disque en forme de cœur monté sur un roulement décentré transforme les mouvements rotatifs, tels qu’ils sont générés par le mouvement du bras de l’utilisateur, en mouvements de va-et-vient comme une bascule. Ces mouvements sont ensuite transmis à la roue de remontoir par deux cliquets. De cette façon, le moindre mouvement peut être utilisé pour tendre le ressort. 60 ans après, ce procédé est toujours à la pointe de la technologie et est utilisé dans les modèles de Patek Philippe et Seiko, entre autres.


Les références IWC Aquatimer et leurs prix



  • L’allure sportive de l’Aquatimer (réf. IW378203) dépasse toutes les attentes. Avec un boîtier en acier inoxydable et un bracelet en caoutchouc, ce garde-temps est paré à toute éventualité. Le cadran bleu du chronographe affiche également la date et le jour de la semaine et abrite une lunette interne. Pour 4 370 €, vous pourrez bientôt vous laisser convaincre des qualités de cette montre.

  • L’Aquatimer (réf. 812AD) est un peu plus classique, avec son boîtier en acier de 37 mm et son bracelet en cuir brun. Deux couronnes sur le côté droit du boîtier vous permettent de régler l’heure et la lunette interne. Pour un modèle de 1970, il faut prévoir 14 000 €.

  • Pour ceux qui n’ont pas peur de la couleur, nous recommandons l'Aquatimer Chronograph (réf. IW376704). Le cadran et le bracelet sont bleus, tandis que la lunette brille d’un orange vif. Avec sa boîte et ses papiers d’origine, ce chronographe Aquatimer coûte 3 710 €.

  • Avec l’Aquatimer Chronograph (réf. IW376905), IWC propose une montre de plongée un peu plus inhabituelle. Le caractère sportif de cette montre de plongée est parfaitement assorti à l’or rose du boîtier et est souligné par le bracelet en caoutchouc noir. Ceux qui souhaitent porter leur montre de plongée loin des profondeurs des océans peuvent acheter ce modèle spécial pour 13 500 €.

  • La montre IWC Aquatimer (réf. IW378201) représente également un investissement particulièrement intéressant. Cette « Cousteau Divers Tribute to Calypso Limited Edition » rend hommage au Calypso, probablement le plus célèbre des navires de recherche, et à son commandant Jacques-Yves Cousteau. Le dos du boîtier de ce modèle est équipé d’un petit disque en bois fabriqué à partir du bois du Calypso. C’est pourquoi cette édition spéciale, limitée à 2 500 exemplaires, est extrêmement rare et très convoitée. En bon état, cette remarquable pièce vous coûtera 6 350 €.

  • Une autre version de l’Aquatimer Chronograph, portant le numéro de référence IW376805 rend également hommage à Jacques-Yves Cousteau. Son portrait orne le dos du boîtier, rappelant ses exploits en tant que capitaine du Calypso. Le chronographe de 44 mm est aussi une véritable montre de plongée. Avec une étanchéité jusqu’à 300 mètres, une lunette interne et un bracelet en caoutchouc, la référence. IW376805 ne laisse aucun doute quant à ses capacités. Pour 5 120 €, cette montre pourrait bientôt être à vous.

  • Le plus petit modèle de la famille des montres de plongée d’IWC est l’Aquatimer Automatic (réf. IW329002). Le design est une combinaison d’éléments du premier modèle Aquatimer de 1967 et de la Porsche Design Ocean 2000. Les affichages relatifs à la plongée disposent d’un revêtement luminescent Super-LumiNova. Comme tous les nouveaux modèles Aquatimer, l’Automatic est équipée de lunettes tournantes mécaniques externe et interne et du système SafeDive d’IWC. Pour le bracelet, vous pouvez choisir entre le caoutchouc ou l’acier inoxydable.

  • L’Aquatimer Automatic (réf. IW329001) est dotée de lignes épurées, d’un boîtier en acier inoxydable et d’un bracelet sportif en caoutchouc. Avec un diamètre de boîtier de 42 mm et un calibre automatique, ce modèle Aquatimer offre une étanchéité jusqu’à 300 mètres, des aiguilles et des index luminescents ainsi qu’un affichage de la date à 3 h.


Cadran bleu de la montre IWC Aquatimer IW378201
IWC AQUATIMER IW378201


L’histoire de la montre de plongée d’IWC


La première fois qu’IWC s’est particulièrement distinguée, c’était en 1936. À cette époque, la société a lancé la première montre-bracelet spécialement conçue pour les pilotes. Quand on s’intéresse à l’histoire des grandes entreprises, on constate souvent qu’elles ne se reposent pas sur leurs acquis. L’emplacement favorable du site de production, sur les bords du Rhin, a incité les ingénieurs et les concepteurs d’IWC à élargir la gamme de produits pour y inclure des montres de plongée telles que la IWC Aquatimer.

Les premiers dessins de conception connus peuvent être datés de l’année 1966. En 1967, la première Aquatimer a été présentée au Salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie de Bâle. Et le nouveau modèle de l’époque affichait deux particularités : l’Aquatimer était étanche jusqu’à 200 mètres et possédait une lunette interne située sous le verre du cadran. Outre la possibilité de déterminer le temps de plongée exact, le risque de pénétration de l’eau dans la montre à cause d’une lunette externe qui fuit a été écarté. Le calibre 8541, et son successeur, le calibre 8541B, ont été utilisés dans tous les modèles Aquatimer pendant les 20 premières années, ce qui correspond à un nombre total d’environ 160 000 unités. Il n’est donc pas surprenant que certains experts qualifient ce mouvement de l’un des meilleurs mouvements suisses jamais utilisés. Malgré ce premier grand coup, IWC a décidé dès 1968 de changer radicalement la conception de l’Aquatimer. Désormais, les modèles portent la référence 816AD et ont des boîtiers en forme de coussin.

En 1974, les modèles Aquatimer ont été rebaptisés. Ils portent dorénavant le nom de 1816, et disposent d’un schéma de couleurs spécial : certains modèles affichent des nuances de rouge ou de bleu. Les montres de plongée professionnelles, en revanche, sont restées avec un cadran noir. L’étanchéité a également augmenté, pour atteindre 30 bars, ce qui correspond à une colonne d’eau d’environ 300 mètres. C’est précisément cette spécialisation constante qui a aidé IWC à traverser la crise du quartz, lorsque le marché a été inondé de montres à quartz bon marché. En coopération avec Porsche Design, IWC a créé l’Ocean 2000, une montre hautement spécialisée avec une étanchéité jusqu’à 2000 mètres.

En 2008, un nouveau modèle de l’Aquatimer a été introduit, avec la lunette interne de nouveau sous le verre. C’était le prélude au lancement d’une collection vintage. En 2014, IWC a présenté d’autres nouveaux modèles de la collection Aquatimer. Il y a eu une montre Aquatimer avec un calendrier perpétuel et un modèle appelé Deep Three, équipé d’une membrane qui mesure la pression de l’eau et peut fournir des informations sur la profondeur et le temps de plongée. Ces modèles, qui sont devenus des classiques parmi les montres de plongée, sont également dotés de lunettes tournantes mécaniques externe et interne qui empêchent tout déréglage involontaire de la lunette.

L’Aquatimer Automatic (IW329001) est le dernier-né de la collection. Ses aiguilles et index disposent d’un revêtement luminescent et offrent ainsi une très bonne vue d’ensemble, même dans de mauvaises conditions d’éclairage. Les courts intervalles auxquels les nouveaux modèles ont été présentés suggèrent également qu’IWC est loin d’avoir terminé son voyage à travers les profondeurs des océans.


Montre automatique IWC Aquatimer 812AD avec boîtier en acier et bracelet en cuir brun foncé
IWC AQUATIMER 812AD



Découvrez l’univers des collections IWC


  • Avec la Pilot's Chronograph, la clarté et l’excellente lisibilité en toutes conditions sont les principales priorités. Le calibre 79320, extrêmement robuste, vous permet de suivre des périodes allant jusqu’à 12 heures. De plus, la montre est protégée des interférences des champs magnétiques par un boîtier intérieur en fer doux.

  • La Portuguese Chronographs fait sans doute partie des modèles les plus recherchés de la famille Portugieser d’IWC. Elle a été la première montre qui permet non seulement à son porteur de lire l’heure, mais également de l’arrêter. La taille modérée de son boîtier (41 mm) en fait une alternative intéressante, surtout pour les amateurs de montres aux poignets un peu plus étroits.

  • La Portofino Automatic convainc par son mouvement mécanique automatique fiable et sa silhouette très fine. Son design simple et son prix modéré en font un bon modèle d’entrée de gamme, qui peut être combiné de nombreuses façons.


Abonnez-vous à notre newsletter