Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Du modèle ignoré au modèle favori


Dans le secteur de l’horlogerie, la Paul Newman Daytona est depuis longtemps considérée comme une icône et une pièce de collection très recherchée. Mais il y a quelques années, elle a également fait sensation auprès du public lorsque la montre-bracelet personnelle de Paul Newman a été vendue aux enchères à New York en octobre 2017 pour la somme de 17,8 millions de dollars – un prix sensationnel qui a même pris de court le connaisseurs expérimentés de la scène horlogère. Cette référence désormais mondialement connue a pourtant connu des débuts difficiles.

La Rolex Daytona a été présentée en tant que Cosmograph en 1963. Les modèles précédents dotés d’une fonction chronographe étaient toutefois déjà produits depuis les années 1930. Pour autant, ces modèles ne portaient que l’inscription « Chronograph » sur le cadran. À l’époque, les montres dites « pré-Daytona » étaient des articles peu appréciés et se vendaient pour environ 200 dollars, sans devoir attendre des années pour les obtenir. Alors qu’à l’époque, les montres étaient presque offertes, elles atteignent aujourd’hui des prix moyens de 50 000 € à 500 000 € selon le modèle.



Comment la « Paul Newman Daytona » a-t-elle trouvé son nom ?


Grâce à un porteur célèbre, la Daytona, encore impopulaire dans les années 1960, allait finalement devenir un succès commercial. Elle doit son succès, entre autres, à Paul Newman. L’acteur aux yeux bleus foncés a porté son exemplaire personnel pendant plusieurs décennies, non seulement en privé, mais aussi dans des films et lors de courses automobiles, ce qui n’a en aucun cas échappé aux yeux du public.

HL’élément déclencheur exact du nom de la Daytona n’est toutefois pas clair. Ce qui est sûr, c’est que dans les années 1980, les collectionneurs de montres ont commencé à appeler la Daytona (réf. 6239) « Paul Newman Daytona », ce qui a grandement contribué à sa popularité. Cependant, Newman ne possédait pas seulement la référence 6239, mais également une Daytona « Big Red » portant la référence 6263, qui est également très populaire parmi les amateurs de montres et qui est toujours considérée comme un investissement de valeur stable avec une marge bénéficiaire élevée.


Montre Rolex Daytona 6263 en acier inoxydable avec cadran exotique crème et totalisateurs noirs
ROLEX DAYTONA 6263


Qui était Paul Newman ?

Paul Leonard Newman est né le 26 janvier 1925 à Shaker Heights, dans l’Ohio. Il a été soldat dans l’US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, acteur et réalisateur, pilote de course passionné, entrepreneur et philanthrope.

Au cours de sa carrière, Newman a été accompagné non seulement par de nombreuses caméras de cinéma, mais aussi à plusieurs reprises par sa Daytona, et a été nominé au total pour dix Oscars. En 1987, il a finalement été récompensé par l’un de ces prix pour le rôle principal dans La couleur de l’argent. Un an plus tôt, il avait déjà reçu un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, suivi en 1994 d’un autre Oscar en récompense de son engagement social. En effet, tout au long de sa vie, Paul Newman n’a pas seulement été une légende vivante et un héros de cinéma, mais il s’est également engagé socialement. En tant que l’un des cofondateurs de l’entreprise alimentaire « Newman's Own », il a veillé à ce que tous les bénéfices de l’entreprise soient reversés à des œuvres caritatives. En mai 2021, cette somme s’élevait encore à plus de 570 millions de dollars, onze ans après sa mort le 26 septembre 2008. Newman a également cofondé l’organisation à but non lucratif « Safe Water Network », qui développe des solutions d’eau potable durables pour les personnes dans le besoin.



La Rolex Daytona 6239 en détail


La Rolex Daytona « Paul Newman » portant la référence 6239-14, ou simplement 6239, a été produite entre 1963 et 1969. Elle était disponible en acier inoxydable et en or 14 et 18 K. Les premiers modèles Daytona 6239 en acier inoxydable étaient dotés d’un cadran de couleur crème et les modèles ultérieurs d’un cadran argenté ou noir, tandis que les montres-bracelets en or étaient dotées en version standard d’un cadran argenté ou noir.

Les montres Daytona avec le cadran « Exotic », si convoité aujourd’hui, se vendaient encore moins bien que les autres versions à l’époque, raison pour laquelle la Daytona avec cadran « Exotic » n’a par conséquent été produite qu’en très petit nombre. L’exemplaire personnel de Paul Newman lui a probablement été acheté par son épouse Joanne Woodward à New York en 1968 ou 1969. Comme Newman n’était pas seulement un acteur, mais aussi un pilote de course passionné, la fonction chronographe de la montre avait pour lui une grande utilité. Au dos de sa Daytona était inscrite la dédicace affectueuse « Drive Carefully. Me » - une invitation de sa femme à conduire prudemment.



Les deux Daytona originales de Paul Newman


Après avoir porté sa montre avec enthousiasme pendant plusieurs décennies, Newman l’a offerte en 1984 à James Cox, qui était à l’époque le petit ami de sa fille Nell. Cox aurait reçu la Cosmograph Daytona en cadeau parce qu’il avait participé activement aux travaux de la propriété de Newman dans le Connecticut pendant l’été et qu’il avait simplement répondu à la question de Newman sur l’heure qu’il était qu’il n’avait pas de montre. Cox a porté la Daytona pendant des années jusqu’à ce qu’elle disparaisse soudainement de la scène - contrairement à l’intérêt général pour elle.

Les collectionneurs spéculaient depuis longtemps sur le fait que la Paul Newman Daytona se trouvait toujours dans la famille Newman. En 2017, elle est réapparue de manière surprenante à New York, où elle a été vendue aux enchères en octobre par la maison Phillips pour la somme de 17 752 500 dollars. Il s’agit de la montre-bracelet vintage la plus chère vendue à ce jour, et ce n’est qu’un élément parmi d’autres sur la longue liste des réalisations de Rolex. C’est justement parce que la vente de la Daytona originale de Newman a largement dépassé les attentes précédentes d’environ un million de dollars que la montre a sans doute été la montre la plus discutée en 2017. L’acteur lui-même aurait certainement été très heureux de ce montant de vente, car une partie des recettes a été reversée à la « Nell Newman Foundation ». On ne sait d’ailleurs pas qui a acheté la Rolex Cosmograph Daytona de Paul Newman au prix record de près de 18 millions de dollars. On sait seulement que l’acheteur aurait participé aux enchères par téléphone.


Rolex Daytona Paul Newman 6263 montre en acier inoxydable et couronne de montre de la Big Red
Rolex Daytona 6263 (à gauche) | Watch crown of the réf. 6263 (à droite)


Le deuxième exemplaire de Newman, la Daytona « Big Red » (réf. 6263), est également un modèle vintage de la collection. Ce n’est qu’en 1965 que les montres ont été dotées de l’inscription « Daytona » sur le cadran, juste au-dessus du totalisateur des heures. Alors que la plupart des références sont équipées de lunettes métalliques de couleur argentée, la « Big Red » possède une lunette noire. Les cadrans sont disponibles soit en noir avec des sous-cadrans blancs contrastés, soit en blanc avec des totalisateurs noirs. La Paul Newman Daytona 6263 se caractérise par l’inscription rouge « Daytona », qui a donné son surnom à la Big Red.

Alors que l’acteur a donné la référence 6239 à Cox, il a pris du plaisir à porter sa « Big Red » 6263 pendant des années. Elle est restée dans la famille et est finalement devenue la propriété de sa fille Clea, qui l’a vendue aux enchères en 2020 pour 5 475 000 dollars et a fait don du produit de la vente à des œuvres caritatives.


Comment reconnaître une Paul Newman Daytona ?

De nombreuses photographies attestent que Newman possédait une Daytona portant la référence 6239 ainsi qu’une référence 6263. Ces montres Rolex dites « Paul Newman » ont vu leur prix augmenter considérablement lors des ventes aux enchères de ces 20 dernières années. Par exemple, en 1993, la Daytona 6239 a été vendue aux enchères pour 9 257 dollars, alors qu’en 2013, elle a été vendue pour 75 000 dollars. La popularité croissante de la montre a toutefois entraîné une augmentation du nombre de contrefaçons. Si l’on veut s’assurer qu’il s’agit bien d’une authentique Paul Newman Daytona, il faut surtout faire attention au cadran et, bien entendu, n’acheter que chez un revendeur digne de confiance.

Seule la Daytona 6239 avec cadran « exotique » est considérée comme la véritable Newman Daytona.Le cadran est ici la principale caractéristique distinctive. Aujourd’hui, il n’existe que peu de modèles authentiques, car à l’époque, peu de montres étaient fabriquées avec des cadrans de couleur crème. La propre Daytona de Paul Newman avait un cadran blanc avec des totalisateurs noirs et un anneau intérieur noir. Les cadrans auxiliaires diffèrent également de la version traditionnelle : le totalisateur de gauche est gradué en 15, 30, 45 et 60 alors que la Daytona standard est graduée en 20, 40 et 60. Sur la Newman Daytona, les chiffres sont en outre inscrits dans une police de caractères « Art déco » qui ne passe pas inaperçue.

C’est justement parce que la vente de la Daytona originale de Newman a largement dépassé les attentes précédentes d’environ un million de dollars que la montre a sans doute été la montre la plus discutée en 2017. L’acteur lui-même aurait certainement été très heureux de cette somme de vente, car une partie des recettes a été reversée à la « Nell Newman Foundation », qui s’engage dans des projets humanitaires, écologiques et scientifiques. On ne sait d’ailleurs pas qui a acheté la Rolex Cosmograph Daytona de Paul Newman au prix record de près de 18 millions de dollars. On sait seulement que l’acheteur aurait participé aux enchères par téléphone.


Fond du boîtier du Paul Newman Daytona 6263 avec mouvement ouvert
Mouvement de la Daytona « Big Red » 6263


Comment reconnaître une Big Red 6263 ?

Faisant partie de la collection Daytona, la « Big Red » est une montre de sport classique qui se distingue par son élégance et son esthétique. Tous les modèles de la référence 6263 se caractérisent par leur lunette tachymétrique noire, qui affiche 200 unités par heure. Contrairement à ses frères monochromes, les cadrans auxiliaires contrastés de la Daytona « Big Red » assurent une lisibilité encore plus grande.

Seules les montres portant l’inscription rouge « Daytona » sur le cadran peuvent être considérées comme de véritables « Big Red ». Le mot forme une courbe au-dessus du cadran auxiliaire à 6 h et est déterminant pour l’aspect caractéristique de la référence et son principal signe distinctif. Il s’agit d’un modèle à remontage manuel, le mécanisme à remontage automatique n’ayant été introduit sur la Daytona qu’à la fin des années 1980.

La Daytona 6241 « John Player Special » en or jaune ne fait certes pas partie des Daytona Paul Newman, ni par son apparence ni par son numéro de référence, mais elle est régulièrement désignée comme telle. En réalité, elle n’est pas la seule : de nombreuses montres Daytona vintage, même si elles ont leur propre surnom, sont qualifiées à tort de « Paul Newman Daytona » ou de Rolex « Newman Look/Style ». Mais seules les réf. 6263 « Big Red » au cadran noir et réf. 6239 au cadran blanc « exotique » sont de véritables Newman Daytonas – bien que la réf. 6241 existe également en acier inoxydable et avec un cadran de couleur crème. La différence réside ici dans la lunette noire, qui n’existait pas encore pour la référence 6239.



Combien coûtent les montres Paul Newman et Big Red ?


Avec un prix d’environ 18 millions de dollars, la Newman Daytona est réservée à un groupe d’acheteurs restreint – mais il s’agit précisément du modèle porté par Newman lui-même. S’il s’agit d’un modèle de la même référence, le prix est nettement plus bas, mais il n’est pas non plus bon marché. Pour une Rolex Daytona « Paul Newman » (réf. 6239) avec un cadran de couleur crème, il faut compter un prix d’achat d’au moins 400 000 €. Les prix peuvent toutefois varier en fonction de l’état et ils peuvent donc côtoyer des sommets.

Pour la Daytona 6263 « Big Red », la situation est un peu plus « agréable ». Avec des prix avoisinant les 70 000 €, cette montre semble être un choix nettement plus avantageux. Toutefois, il est possible de trouver des modèles vintage pour moins de 50 000 € – et en regardant de plus près, il est parfois possible d’économiser encore plus.


Montres alternatives au look Newman

Les photos ci-après montrent également Newman portant des chronographes plus actuels de la marque Rolex, comme par exemple une Daytona en or blanc sur bracelet en cuir ou une « Zenith » Daytona (réf. 16520) avec cadran blanc et lunette en acier inoxydable. Cette dernière, en particulier, est probablement l’option la moins chère pour porter une « montre Newman », avec un prix d’achat d’environ 22 000 €.

Si vous aimez le look de la Paul Newman Daytona vintage, mais que vous n’avez pas forcément envie d’une Rolex, vous devriez jeter un coup d’œil à nos alternatives à la Daytona, qui sont bien plus abordables pour un dixième et parfois même un centième du prix de leur pendant Rolex. La filiale de Rolex, Tudor entre autres, propose des chronographes vintage très sympathiques et un très bon rapport qualité-prix.





Photo de produit d'une Rolex Daytona 6263 Paul Newman

Rolex Daytona 6263

Année: 1979

Condition:Excellente

Prix: 90,000 €


Plus de détails »