Gagnez une Rolex sur Watchmaster.com

Aujourd’hui, il est aussi naturel que l’air que nous respirons : le bracelet de notre montre-bracelet. Mais à qui cette invention est-elle réellement due ? Était-ce le souhait d’un pilote brésilien, la création d’un bijoutier de cour parisien ou l’idée de l’homme qui construisait déjà des montres pour Napoléon et Marie-Antoinette ? Il existe plusieurs théories sur le créateur de la montre-bracelet. Ce qui est certain, toutefois, c’est que de nombreuses années et autant d’étapes de développement ont été nécessaires depuis la première montre sur un bracelet jusqu’à la montre-bracelet classique telle que nous la connaissons aujourd’hui. 


  1. L’origine des premières montres-bracelets
  2. Les matériaux les plus populaires pour les bracelets de montre
  3. Les mécanismes de fermeture des bracelets
  4. Combiner correctement les bracelets de montre ?


Les premières montres avec bracelet


L’invention de la montre-bracelet ne peut être attribuée à une seule personne, mais est le résultat de plusieurs idées progressistes qui ont finalement abouti à la montre-bracelet. En 1806, le joaillier de cour parisien Marie-Étienne Nitot a fabriqué deux bracelets sertis de perles et a fixé une petite montre à l’un d’eux. En 1810, Abraham Louis Breguet a fabriqué la première véritable montre-bracelet pour la plus jeune sœur de Napoléon Bonaparte, Caroline Murat, bien que le cadran avec le douze soit toujours orienté vers les doigts. Ces montres ont été appelées montres-bracelets, mais la désignation n’a pas subsisté pendant très longtemps. 80 ans plus tard, Girard-Perregaux a développé une petite collection de montres-bracelets pour la marine allemande, qui étaient attachées à des bracelets en chaîne métallique. En 1904, Louis Cartier a suivi le souhait du pilote brésilien Alberto Santos Dumont, qui rêvait de pouvoir lire l’heure même en vol. La montre qui a résulté de ce souhait est considérée comme l’ancêtre de la montre-bracelet moderne pour homme et marque la naissance de la célèbre Cartier Santos.


Bracelet en or jaune et acier fin d'une montre Cartier Santos Demoiselle WF9002Y7
CARTIER SANTOS DEMOISELLE WF9002Y7


Mais tout cela ne serait jamais arrivé sans le bracelet en tant que tel. En tant que symbole de statut, bijou et moyen de paiement, le bracelet était déjà présent dans les plus anciennes civilisations de l’humanité. De nos jours, le bracelet attaché à une montre a presque éliminé du marché les chaînes de montre autrefois utilisées pour les montres de poche et a repris leur fonction. Tant pour la simple fonction de l’attacher au poignet que pour des raisons esthétiques, il est désormais impossible d’imaginer une montre de tous les jours sans son bracelet.



Les matériaux les plus populaires pour les bracelets de montre


En ce qui concerne les matériaux pour les bracelets de montre, les bracelets en cuir, en métal et en caoutchouc sont devenus particulièrement populaires en raison de leur résistance et de leurs propriétés visuelles. Cependant, les bracelets en fibres synthétiques comme le nylon, les « Nato Straps », sont maintenant aussi très populaires. Toujours est-il que les bracelets de montre colorés Nato ne se trouvent qu’occasionnellement dans le catalogue des fabricants de montres de luxe connus. 


Bracelets de montre en cuir

L’une des méthodes les plus originales pour attacher une montre au poignet est le bracelet en cuir. Presque toutes les marques de montres de luxe ont dans leur catalogue des modèles avec des bracelets en cuir dans les variations les plus diverses. Il n’y a guère de limites au type de cuir, et on se trouve parfois à la limite de la légalité. Des types de cuir conventionnels comme le veau, le mouton, la chèvre, le cerf ou le porc aux cuirs exotiques comme l’alligator, le crocodile, le lézard, le serpent, le requin, l’autruche ou même la raie, à peu près tout est possible. Outre les aspects liés à la mode, le cuir présente également l’avantage d’un confort de port extrêmement élevé et d’une bonne durabilité

Saviez-vous que les montres de plongée peuvent également être équipées d’un bracelet en cuir ? Ici, le seul critère important est qu’il doive s’agir d’un cuir supérieur cousu à la main avec des bords non scellés, afin que l’eau puisse s’échapper du cuir. 


Bracelets de montre en métal

Principalement fait d’acier inoxydable, le bracelet métallique est l’un des plus populaires aujourd’hui. Au XXe siècle, la manufacture Gay Frères est devenue un géant de la fabrication de bracelets métalliques de haute qualité, fournissant certains des plus grands noms de la Haute Horlogerie, jusqu’à ce que Rolex rachète la société. Aujourd’hui, les bracelets de montre Rolex sont encore largement tributaires du métal. En ce qui concerne le choix des matériaux, l’entreprise suisse aime cependant faire jouer la variété. Par exemple, les variantes bicolores acier et or sont une combinaison fréquemment choisie. Dans l’univers des montres de luxe, les bracelets en métaux précieux ne sont pas rares non plus. L’or, le titane et le platine ne sont que quelques-uns des représentants les plus importants.


Bracelet en acier bicolore avec fermoir papillon sur une montre Rolex Submariner 116613LB
ROLEX SUBMARINER 116613LB


Bracelets de montre en caoutchouc

Les bracelets en caoutchouc ont l’avantage d’être imperméables, doux pour la peau, élastiques et pourtant extrêmement robustes. En outre, il n’y a pas de limites quant au choix des couleurs et des motifs ou au type de mécanisme de fermeture. On trouve désormais des bracelets en caoutchouc dans le catalogue de presque toutes les marques de luxe. La société suisse Audemars Piguet est particulièrement expérimentale en matière de couleurs et de motifs, avec par exemple les motifs camouflage. Le résultat est une communauté d’admirateurs en constante augmentation. 


Bracelets de montre en nylon

Nous tenions enfin à présenter brièvement le bracelet Nato. Introduit par l’armée britannique en 1973, il était initialement connu sous le nom de « G10 ». Comme il a été développé à l’origine pour des militaires, deux caractéristiques étaient essentielles : il devait être sûr et fonctionnel. Au moment de son introduction, le bracelet en nylon avec boucle ardillon n’était disponible que dans la couleur « admiralty grey ». Aujourd’hui, comme pour le bracelet en caoutchouc, le choix des couleurs et des motifs n’a pratiquement plus de limites. 



Quels sont les types de fermoirs pour bracelets ?


Boucle ardillon

En principe, une distinction est faite entre les trois types de fermoirs les plus courants pour les bracelets. L’un d’entre eux est la boucle ardillon classique, où, comme pour une ceinture, le bracelet est tiré à travers une boucle et fixé à la longueur souhaitée au moyen d’une tige (l’ardillon) attachée à la boucle. La boucle ardillon peut également se présenter sous forme de boucle à double ardillon. Dans ce cas, le bracelet est fixé par deux tiges, comme le nom l’indique. 


Boucle déployante

Une autre possibilité de fixation est la boucle déployante, dans laquelle le bracelet peut être fixé au poignet à une longueur prédéterminée en repliant deux plaques métalliques l’une sur l’autre. On trouve aussi fréquemment une boucle déployante avec sûreté sur les montres de plongée. Dans ce cas, il y a un rabat supplémentaire au-dessus du fermoir proprement dit qui empêche ce dernier de s’ouvrir accidentellement. 


Fermoir papillon

Le fermoir papillon est constitué de deux fermoirs pliants opposés, chacun d’eux tenant une partie du bracelet et les reliant au milieu du fermoir. On trouve souvent ce fermoir sur les bracelets en cuir. Ils sont de très haute qualité et sont plus doux pour le matériau, car le cuir du bracelet n’est pas plié et usé au niveau des perforations. 


Bracelets de montre avec boucle ardillon (Omega Seamaster Aqua Terra 150M), boucle déployante (Cartier Santos Demoiselle) et fermoir papillon (Rolex Submariner)
Bracelets de montre avec boucle ardillon, boucle déployante et fermoir papillon



Le bon choix de bracelet de montre


En principe, les bracelets de montre sont en fait assez faciles à remplacer et donc à adapter à la tenue. Cependant, pour certaines montres, le changement de bracelet est plus compliqué que pour d’autres, ce qui rend souvent difficile un changement rapide du bracelet. Si, dans ce cas, il n’est pas possible de changer de montre avec le matériau de bracelet souhaité ou la couleur correspondante, il peut être préférable d’adapter la tenue. Car il faut savoir que les métaux et le cuir doivent être assortis lors du choix des vêtements ! Cela signifie qu’une montre avec un bracelet en cuir marron ne doit jamais être combinée avec une ceinture en cuir noir ou des chaussures en cuir noir. 

Les montres à bracelet métallique sont plus simples et plus polyvalentes. Si ces dernières peuvent être trop sportives pour certaines occasions, une montre de luxe à l’allure plus sportive peut égayer une tenue sobre. C’est ce que démontre, par exemple, l’Omega Seamaster 300M en acier inoxydable avec une lunette bleue et un cadran bleu au poignet du prince William, qui la porte presque tous les jours et à presque toutes les occasions. Toutefois, la règle de combinaison s’applique également aux métaux de différentes couleurs : un boîtier de montre en argent ne s’accorde généralement pas bien avec une boucle de ceinture en or ou une bague à l’aspect martelé. 

Des bracelets Nato ou en caoutchouc peuvent également être un bon complément à une tenue élégante. Le meilleur exemple est le choix de la montre de l’agent secret britannique James Bond : dans le film « Skyfall », il porte une Omega Seamaster sur un bracelet Nato rayé gris-noir avec son costume.


Bracelet Nato noir-vert avec boucle ardillon sur une montre Omega Aqua Terra 150M Golf Edition 220.12.41.21.01.002
OMEGA AQUA TERRA 150M GOLF EDITION 220.12.41.21.01.002


Il ne faut pas non plus négliger l’importance de la taille de la montre. Les petits modèles peuvent rapidement passer inaperçus sur un grand poignet et paraître inappropriés. C’est pourquoi avant d’acheter une montre, vous devez bien vous informer quelle taille de montre vous convient. Bien sûr, tout est une question de goût, mais cette règle simple doit être suivie, surtout pour les grandes occasions.



Plus de notre série « Zoom sur les composants d’une montre »